BLOG

Smartwatches : ce n’est pas encore l’heure (mais bientôt)

Geek  •   3 années

La star d’aujourd’hui ne sera pas l’iPhone 6, déjà connu et prévisible, mais bien l’annonce de la montre connectée d’Apple et de ses intentions autour d’ici 2015 (sa potentielle sortie) et surtout, après.

Nous sommes à une période charnière où tout le monde parle de ces smartwatches, tout le monde en sort, mais personne n’a encore à la bonne heure. Le futur ne peut pas ressembler à l’offre actuelle, pour les raisons suivantes :

L’offre actuelle d’LG, Motorola, Samsung. Des propositions, aucune vision.

Parce que personne n’a encore rien compris au potentiel de ces smartwatches, qui se contentent aujourd’hui de déporter des fonctions de smartphones, en moins bien. Tout comme les premiers smartphones essayaient de réduire et reproduire une expérience de PC de bureau. Personne ne veut gérer ses mails sur une smartwatch, comme personne ne veut faire du tableur Excel sur son smartphone.

Parce que les smartwatches sont encore des dépendances. Annoncées comme des bracelets intelligents, ces montres n’ont aucun intérêt et aucune autonomie, si elles ne sont pas rattachés à un “vrai” smart object (smartphone, tablette, ordinateur etc.). Cette laisse les réduit à un rôle de second écran, plus qu’un nouveau médium.

Parce que l’autonomie. On en reparle lorsque la barre des 3-4 jours sans recharge sera atteinte. Apple semble aussi galérer sur le sujet.

Parce que les smartwatches imitent encore des montres traditionnelles. C’est une décision design aussi maladroite et peu ambitieuse que de faire ressembler un smartphone à une cabine téléphonique. Un écran rond séduit aujourd’hui, mais ne présente objectivement aucune pertinence autre que de rassurer les médias et clients potentiels qui demandent de l’identification, avant la compréhension.

Concept d’iWatch : Todd Ham

Si le constat actuel est assez livide, la projection future est complètement excitante :

Parce que rappelle toi de la leçon iPhone, qui avait impressionné tout le monde, mais que personne n’avait effleuré la partie imergée de l’iceberg, à quel point nos usages changeraient. Le hardware actuel n’est pas une évolution, c’est un terreau de base avant le vrai départ.

Parce que c’est une étape logique et importante avant de devenir des cyborgs. Super calculateurs -> Desktops -> Laptops -> Smartphones / Tablettes -> Smartwatches / wearable technologies -> cyborgs \o/

Parce que que les capteurs de “santé” sont les nouveaux gyroscopes, à savoir des technologies au potentiel quasiment infini, entre les mains de développeurs créatifs. Je crois très fort à une génération d’apps “psychologiques”, agissant selon votre état de stress, par exemple.

Parce que ce ne seront pas des smartwatches. Tout comme l’appellation smartphone est devenue maladroite (lire ma chronique à ce sujet), les smartwatches seront tout sauf des montres en mieux. Pour nous, l’heure ne sera que le fond d’écran en veille. Pensons vite à une appellation plus juste. “Post, Post-PC” ?

Je croyais à fond à l’iPhone, je croyais moins à l’iPad. 50% de bonnes réponses. Ce bracelet intelligent, j’y crois à fond. Mais pour plus tard. On en reparle dans 2 ans, quand le hardware sera vraiment mûr et que les apps l’auront vraiment compris et transcendé. En attendant, comptons les secondes qui nous séparent du futur promis, secondes qui s’égrènent lennnntement.

Des réactions ?

  • lowje

    Je ne rescends pas l’utilité d’avoir un smartphone alors une smartwatches…

  • An7hony

    Le point positif le plus fort pour moi est dans les capteurs.

    Rythme cardio, temperature, geolocalisation, vitesse de deplacement ect ..

    Ce sera à la fois un assistant incroyable pour nos smartphones ( comme le copro M7) et une source de données incroyables pour « automatiser » nos habitudes numériques

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Yep, j’en parle dans les derniers points : les capteurs de nos corps vont offrir un terrain de création gigantesque pour les devs. Post-quantified self, baby !

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    lowje : je pense que les smart tâches seront d’autant plus à même de séduire des personnes ne voulant pas d’un smartphone

  • Marico

    Merci merci merci, l’analogie à l’objet montre m’a toujours parue aberrante. Oui, c’est une erreur majeure de design qui confond deux objets et deux usages parfaitement différents (montre et extension connectée) et qui en conséquence limite drastiquement l’évolution de ces futures smart devices.

  • http://lebaobabduouistiti.over-blog.com/ M. Ouistiti

    Si je peux me permettre de mettre mon grain de sel, j’y vois deux explications (qui peuvent être complémentaires) :

    – soit le public n’est pas encore mûr : une “super montre” (puisque tu n’aimes pas Smartwatch et que c’est ton blog, je ne veux pas te contrarier ^^’), pourquoi faire (et en effet, si ça consiste juste en un écran déporté, aucun intérêt en ce qui me concerne) ?

    – soit cette lenteur dans l’innovation est voulue dans le but de faire casquer les consommateurs au maximum, obligeant ainsi le geek lambda à renouveler son achat s’il veut toujours être dans le coup : innovons mais point trop viiiiiiiiteuh, pas tout de suiiiiiiteuh, sachez mon convoitaaaaaaay !!!

  • Vainzou

    “j’y crois à fond. Mais pour plus tard. On en reparle dans 2 ans, quand le hardware sera vraiment mûr et que les apps l’auront vraiment compris et transcendé”

    Pour arriver à cela il faut passer par deux ans de moto360/720/1080 et de Iwatch 1,2s,3b … pour essuyer les platres comme on dit et tester le marché.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    M. Ouistiti : je suis persuadé que les wearable technologies seront nos principaux appareils à moyen terme, il faut juste inventer l’écosystème et le hardware pour cela. Mais dans le fond, ça me paraît logique, voire inévitable.

    Vainzou : comme d’hab’ :)

  • toufure

    Complètement d’accord avec ça. Pour l’instant je suis plus regardant vers dans bracelets type “up” et toutes les apps qui se collent dessus que vers les smartwatch qui ne font qu’éviter une sortie frénétique de son smartphone de sa poche “pour voir si on a rien rater”. Je ne parle même pas des prix qui sont une grosse blague.
    Le futur des smartwatch une fusion avec ce qu’elles sont, ce que sont les montres sportives type garmin, des apps qui sauraient utiliser toutes ces infos et un brin d’innovation qui les rendrait indispensables.

  • ben

    Smartwatch, ouais peut être, mais alors wearable technologies, pour moi c’est bullshit total et pour nombre de raisons. Tout d’abord, j’ai du mal à maintenir mon linge propre et repassé, alors si il faut en plus s’assurer que mon t-shirt est bien rechargé…no way. C’est un peu comme la domotique, on en entends parler depuis 50 ans et rien qui n’arrive.
    Ensuite, la mode. Eh oui la mode qui pour moi ne se conjugue pas forcement avec technologies.
    Et enfin, pour juste une question qui donne des gros problèmes aux concepteurs d’electronique souple, la question du repassage. On sait faire des composants souples qui résistent à la machine, même à un cycle de lavage en température mais le fere à repasser bien chaud qui écrase tout, il n’y pas grand chose qui y resiste.
    Il y a déja des t-shirts avec des LEDs, mais le résultat est plutôt destiné aux (ex) amateurs de tecktonik (oui souvenez vous…).

    Sinon les capteurs “physiologiques” pour mesurer le niveau de stress, c’est pas encore demain ou alors à se contenter de mesures qui ne veulent rien dire (pression, humidité de la peau, impédance).

    Non, il va falloir attendre encore un peu, la véritable BCI (brain computer interface) pour enfin pouvoir changer la couleur de sa chemise avec la pensée…. Et on aura surement mieux à faire

  • djakk

    les capteurs de “santé” … on n’en voit pas l’intérêt en France avec notre sécurité sociale et nos généralistes à 30€ accessibles et remboursés … on peut y aller régulièrement ; on voit plus l’intérêt aux États-Unis où le généraliste coûte 150€, on n’y va pas “au cas où” je pense.

  • djakk

    Par contre, comme il y a un marché pour les sac à mains à 500€, il y a sans doute un marché pour de beaux objets technologiques.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    ben : je pense que les wearable technologies ne seront pas des vêtements avec des écrans. Je pense plus à des vêtements avec des capteurs de toute petite taille, par exemple. C’est pour cela que le form factor “smartwatch” reste le plus évident pour tous : ce n’est pas un vêtement.

    djakk : apple veut faire de healtkit le carnet de santé de demain. Je pense qu’ils tiennent ici un truc absoluement gigantesque. GIGANTESQUE, si ça marche.

  • djakk

    Healthkit, ça sera sûrement lucratif, pour vendre des médicament pour dormir quand l’iwatch signale qu’on dort mal, mais interpréter automatiquement des données médicales, donc sans passer par un médecin, impossible que ça remplace un carnet de santé …

    Oh, l’Arabie Saoudite qui apparaît sur le TT mondial de twitter, #?????_??? , on voit que la clientèle ciblée est comme je le pensais, celle qui dépense 500€ tranquillement pour le style, pas pour l’efficacité … :)

  • http://www.studiosushi.com James

    J’ai commencé à me servir de Passbook (trains/avions). Je trouve ça bien foutu et réellement pratique. Healthkit ça peut effectivement devenir un truc énorme. #teamriendanslespoches

  • yago

    On a le droit de penser que c’est un gadget à 300 boules pour les pigeons ?

  • http://alvdaz.fr Daz

    Même si perso j’aurais préféré un design rond à la moto 360, force est de constater que la montre d’Apple tape PILE ou il fallait:

    – les capteurs semblent assez complets et la gamification du truc fait plaisir (suivi d’activité perso, rewards, etc…)

    – l’ergonomie: en général on peut faire confiance à Apple. Pas mal de réactions décrient le mode tactile + digital crown et auraient préféré le tout tactile, moi je pense que c’est au contraire le bon parti pris. Je pense que ça n’aura l’air de rien jusqu’à ce qu’on s’en serve, exactement comme le système de molette iDrive utilisé par BMW et co-développé par… Apple semblait complexe jusqu’à ce qu’on se surprenne à naviguer dans les menus de manière totalement intuitive et sans quitter la route des yeux.

    – la personnalisation: alors là c’est à mon sens LE point troll d’Apple. On reprochait à la marque le manque de variété dans ses produits et l’uniformisation qui va avec (tout le monde à le même mobile, la même tablette, etc) et BIM ils sortent une montre déclinée en suffisamment de combinaisons pour être à peu près sur que la sienne ne sera pas celle du voisin. Si à cela on ajoute la custo software avec les skins et les layouts perso, les possibilités deviennent intéressantes. A l’inverse de Samsung, LG ou Motorola qui pour le coup sont restés bientôt timides. C’est en cela que je trouve que l’analogie avec le monde de l’horlogerie est idéal: rares sont les personnes de notre entourage à avoir exactement la même montre que nous, les Galaxy Gear et moto 360 donnent l’impression de se balader du côté de Gattaca. Bon, soyons honnête, la finition or/or rose est dispensable pour nous mais devrait plaire à nos amis blingos, j’ai nommé les russes, chinois et saoudiens/emiratis et c’est la bas que les leviers de croissance sont les plus intéressants pour Apple donc…

  • djakk

    Macbidouille.com est en accord avec mon point de vue :
    “Hier, Apple est passé de constructeur informatique à fabricant de produits de luxe.
    Pour s’en convaincre il suffit d’aller voir la page présentant l’Apple Watch. On y retrouve tous les codes des marques de luxe cherchant à vendre des produits coûteux : http://www.apple.com/fr/watch
    Pour Apple (et LVMH), vivent les oligarchies !

  • Rapha

    Perso ça va me faire chier de devoir recharger mon t-shirt après lavage :)

  • Valentin

    “Connecter les objets est une simple étape. Ce qui est important, c’est la transformation de nos modes de capture des informations. On aura des capteurs un peu partout dans la vie des gens : autant d’information, de data récupérée à partir desquelles on peut fabriquer un service. Cela devient intéressant lorsque l’on a une long tail, avec beaucoup de data” Rafi Haladjian il y a déjà un bout de temps. Tout est résumé dans cette phrase.

  • Pingback: Lâm, un mec qui tient un blog de fille. » Archive du blog » Tim Cook : 3 ans pour éclipser Steve Jobs()