BLOG

Sleep No More, le théâtre prodigieux et hors normes

Culture  •   8 années

Ah, Sleep No More.

La fameuse et unique performance th??trale que j’ai enfin pu vivre.

Toute la beaut? de Sleep No More r?side bien ?videmment dans sa d?couverte la plus brute possible, je ne vais donc pas vous en faire la bande annonce qui claque tout.

Juste pour vous partager – sans rien spoiler – quelques ressentis et analyses de ce genre de projet, qui me fit d?border d?admiration, tout en me faisant fr?ler l?entorse mentale devant l?ampleur et la complexit? du projet.

Le point de d?part : vous allez naviguer librement et masqu?s dans une pi?ce de th??tre singuli?re, puisqu?elle remplit durant pr?s de 3 heures toute une reconstitution d’h?tel de 5 ?tages, avec toutes les cons?quences d?ubiquit? et de non lin?arit? qui en d?coulent. Libre de vos d?placements, vous verrez ce qu?il se d?roule devant vous et manquerez ce qui se d?roule ailleurs, au m?me moment.

Oui, les personnages masqu?s, ce sont les spectateurs. Photo : Robin Roemer

Les valeurs ensuite d?fendues par Sleep No More prennent tellement ? rebrousse-poil notre ?poque qu?elles en deviennent aussi excitantes qu?effrayantes. Si vous jouez le jeu,

Vous serez seul, isol? de vos proches, masqu?
Vous n?immortaliserez, ne filmerez, ne partagerez rien
Vous manquerez des pans entiers de l?intrigue
Vous serez perdus, ? tous les sens du terme
Vous serez fatigu?s, ? tous les sens du terme
Vous serez voyeur, tout en ?tant g?n? par le voyeurisme des autres
Vous pourrez approcher les acteurs, ils vous bousculeront parfois
Vous pourrez toucher, manipuler, explorer le d?cor
Vous aurez peur, sans ne jamais sursauter
Pas d?applaudissements, pas de mots : vous ne communiquerez pas

Avec Jules et Ma?a, nous sommes ?videmment ressortis de cette immersion abasourdis et chacun avec nos propres morceaux d’histoires et nos questions pour les deux autres, formant notre exp?rience unique. Qui a vu quoi ? Qui s’est attard? o? ? Qui a manqu? volontairement un noeud de l’intrigue juste pour ?viter la foule de masques et vaquer seul ? Qui a cr?e ses propres sc?narios de chaque performance, ? d?faut de capter le sc?nario principal ? Qui a suivi un m?me personnage du d?but ? la fin ?
Quelques heures plus tard, je continue de trembler et de bouillonner sur l?ampleur de cette performance et les possibles qu?elle pourrait engendrer. C’est proprement dingue.

Si vous avez la possibilit? de vivre Sleep No More, comment le dire le plus honn?tement et fermement possible : foncez, entrez, laissez-vous porter et ressortez bouche b?e.

Des réactions ?

  • http://etsionneparlaitpasdefoot.com/ Charlotte

    Et ça fait aussi un masque gratuit pour les prochaines soirées déguisées. #astuce

  • C.

    Ca serait cool de citer Punchdrunk, la compagnie derrière Sleep No More, car même si il s’agit de leur show le plus “commercial”, ils ont fait énormément d’autres choses et notamment The Drowned Man à Londres jusqu’en juillet dernier.
    Une fois que l’on entre dans leur univers, il est difficile de passer à côté de leurs créations…

  • djakk

    Ah c’est à New York je me disais “ça à Paris ? Pas possible !” ;)

    (mais pourquoi wordpress me dit presque tout le temps quand je “BIP.” :\ )

  • djakk

    (wordpress me disais “slow down you are posting too quickly” :\)

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Oui c’est vrai, je vais les ajouter au texte
    Je ne connaissais aucun intervenant sur Sleep No More avant de me lancer dans l’expérience…

  • Chryde

    C’est juste fou.
    Et je travaille à faire venir une de leurs nouvelles créations à Paris. Si si

  • DoppleGanker

    En amateur d’arts scénique, de psychologique, de sociologie etc c’est un concept que je trouve purement génial.
    La preuve en est que 3 paragraphes et une photo suffisent à éveiller la curiosité, la réflexion et surtout l’imagination.

    ça bouscule les automatismes de pensées, la définition même du spectateur qui devient une sorte de spéct-acteur responsable de sa propre expérience intellectuelle et sensorielle

    Sans parler de l’aura de mystère qui s’en dégage aux antipodes des divertissements formatés conçus pour endormir les masses.

    Mais bon je m’enflamme, et on aura occasion d’en discuter.

  • C.

    Chryde, si Punchdrunk fait un show à Paris, tu es mon héros.
    J’avais entendu dire qu’ils avaient pour but de se concentrer plus sur Punchdrunk Enrichment (workshops avec les écoles/ados) pour le moment, mais si une création est en vue, ca serait la meilleure nouvelle de l’été !

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Mais tellement !

  • Thomas Seropian

    Dans le meme genre et encore plus fou, Punchdrunk a fait tourner The Drowned Man, une fable dans le holywood noir des annees 60s dans un ancien centre de tri postal a Londres.

    Je vous laisse imaginer l’immersion dans un batiment de 5 etages. C’etait tellement remuant que j’y suis retourne 7 fois :)

    Malheureusement terminee maintenant. Et effectivement, pas de nouvelle prod Punchdrunk en vue pour 2014/2015

    http://templestudioslondon.com/ + https://en.wikipedia.org/wiki/The_Drowned_Man_%282013_play%29

    [-[=

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Ca donne TELLEMENT envie.

  • C.

    Dans le même genre, le groupe Facebook pour The Drowned Man est assez intéressant. Même sans avoir vu le show (et malheureusement, sans aucun espoir de le voir un jour…) les documents publiés par les fans sont une source d’information hallucinante sur le process de création de Punchdrunk.
    Cherchez le groupe “(Contains SPOILERS) Punchdrunk The Drowned Man Content Discussion Group” sur Facebook. Dans la partie “Document”, lire “Jigsaw Pieces, Extended Character Loops.docx” et “Drafting board official.xlsx” qui grosso modo décrit toute la structure et double narrative de l’intrigue, personnage par personnage.
    Mind. Blown.

    Quand j’ai vu Sleep No More, pareil je ne savais rien d’autre que ce que j’en avais lu dans la presse. J’ai adoré, mais probablement sachant que je ne pourrais pas y retourner facilement, je n’ai pas fait de recherches. Pour The Drowned Man, déjà j’ai eu plus de mal à saisir toutes les subtilités de l’intrigue (ce n’est pas basé sur une pièce aussi connue que Macbeth) et je pense que j’ai su très vite que je n’irais pas qu’une fois, donc j’ai commencé à me documenter… Je n’y suis allée “que” 4 fois, mais chaque expérience a été complètement différente de la précédente…

    C’est un peu le seul reproche que je ferais à Punchdrunk: pour certains spectateurs, il peut y avoir une frustration à ne pas pouvoir *tout* voir ou expérimenter.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Je trouve que ce côté “dépassé par l’oeuvre” est assez génial. La frustration en fait partie, justement. Cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti un tel vertige intellectuel.

  • Soso23paris

    j’ai passé un moment seule avec l’infirmière dans un cabinet de psychiatre, très bon souvenir…mais comme elle me l’a dit à la fin”Don’t tell anyone”