BLOG

Hillary, ce drôle de drame

Actu  •   11 mois

Pour la seconde élection consécutive, Hillary se fait voler la vedette. En 2008, Barack Obama lui a subtilisé l’investiture Démocrate qui lui était promise. En 2016, Bernie Sanders n’y arrivera sans doute pas, mais il reste le grand gagnant de la Primaire Démocrate.

Entre Obama et Sanders, on retrouve deux hommes incarnant un vent frais dans le paysage politique. Et jouant sur un terrain commun : Nobody likes Hillary.

hillary-clinton-3

 

Hi, I’m cool. Have you seen it?

Vote utile et logique, l’ex Première Dame est elle une femme politique respectée, redoutée, expérimentée. Mais pas adorée. HIllary n’est charismatique. Et elle semble désespérément courir après une forme de coolitude qui lui échappe et lui semble essentielle, surtout depuis qu’Obama a changé à jamais la communication politique.

hillary-clinton-laughing

La voici donc à contre-vent, tentant avec la grâce d’un éléphant dans un magasin de porcelaine de vous glisser à l’oreille qu’elle est cool, authentique. COOL. AUTHENTIQUE. OK ? GREAT, LOL !

Gifs animés, memes Internet, sourires 360°, passé de gameuse… Hillary ne nous épargne rien. Et bien sûr, cela ne fonctionne pas. du. tout. Entre ses maladroites tentatives de faire des diagrammes, Obama qui la compare à cette vieille tante qui vous Poke sur Facebook, ou Bernie qui lui pique les Millenials… le problème est réel. Clinton est une politicienne pur jus, pas ta nouvelle BFF. Impasse d’image et situation est aussi paradoxale qu’amère :

  • Il y a 8 ans, Hillary a dû se battre pour prouver qu’elle était une femme crédible.
  • Aujourd’hui, Hillary doit se battre pour prouver qu’elle est une femme marrante.

hillary-clinton-snl

Seul moment amusant d’un passage forcé au Saturday Night Live

La solution : les boutons

Je me délectais des nombreux articles analysant le problème, quand je suis tombé sur la solution : L’acné des ados. Enfin, la pub sur l’acné des ados. Enfin, une pub très honnête de Clearasil sur l’acné des ados.

Leur message ? Nous, employés adultes de Clearasil, ne vous comprenons pas très bien, les ados. Par contre, votre acné, c’est notre métier.

Voilà. Ces gens ne sont pas cools et l’avouent. Leur mélange de malaise et de douce détresse les rend évidemment irrésistibles, tout en mettant en valeur leur compétence de base. Morts de rires sans y être lourdement forcés, nous acceptons la marque pour ce qu’elle fait, pas ce qu’elle tente d’être. Authentique.

Imaginez si, le soir de son investiture, dans le climat chahuté du phénomène Sanders qui n’a rien lâché, Clinton (se) lâche enfin :

Je suis votre candidate. Et vous savez quoi ? Je ne suis pas cool. J’ai essayé, mais j’ai vite vu, tout comme vous avez vite vu que ce n’est pas moi. Je vais donc arrêter de try hard.

Je ne suis pas cool, mais je suis compétente. Vous le savez, mes alliés le savent, mes adversaires le savent. Je ne vous ferai pas rire comme Obama ou rêver comme Bernie, mais je ferai mon job comme personne.

Boom, Hillary Out.

Franchise, aveux de faiblesse qui vous rendent (enfin) humaine, et focus sur la compétence, parce qu’à la fin, c’est sur cela qu’un(e) président(e) est jugé(e). Au lieu donc de maquiller son image à la truelle du lol, Hillary devrait laisser bourgeonner ses imperfections et les traiter à coup d’efficacité.

hillary-clinton

 

Des réactions ?

  • Franck Mée

    T’avais pas écrit cet article pour Jospin en 2001, à la base ? :D

  • Gab

    Ca me fait penser à Segolene, autre animal politique assez cool, en sorte. OK je sors.

  • Lâm HUA

    “Au Revoir”

  • Lâm HUA

    2002 !