BLOG

DeadPool vs One Punch Man : Je n’suis pas un héros

Culture  •   1 année

Les anti héros sont à la mode en ce début 2016.

Saitama, aka One Punch Man, est un manga atypique à succès, dont l’adaptation animée vient de sortir en France.

Wade Wilson, aka DeadPool, est l’anti-heros d’un comics décalé à succès dont l’adaptation ciné vient de sortir en France.

deadpool-one-punch-man

Et tous deux rencontrent un succès critique et commercial qui interpelle sur la saturation des héros traditionnels de leur  genres respectifs, Marvel et les Shonen. Pourtant l’un se montre bien plus “fort” que l’autre.

Espèce de sale Petit Marvel

Vibromasseur XXL jeté en plein de repas de famille, DeadPool est un personnage armé pour tout dynamiter avec son humour arsenal : parodie, auto-parodie, méta parodie, humour pipi-cul-caca-stade anal, référentiel, gimmick,…

L’autre héros en rouge de chez Marvel débite sans relâche tout ce qui peut faire rire et grincer des dents. Miroir déformant des super héros du sérail Marvel / DC, il offre un entracte furieux et réjouissant dans le grand multivers des surhumains graves, moraux et responsables, brisant le 4e mur à coup de reins dès qu’il le peut. Sans véritablement vouloir aller plus loin.

deadpool-movie

Avouant lui-même à plusieurs reprises qu’il ne s’agit que d’une histoire d’amour, DeadPool ne trompe pas sur la marchandise : sous l’avalanche de vannes et de violence se déroule une trame tiède et tradi comme une baguette bio. On s’est bien régalé, mais on reste sur notre faim.

deadpool-movie-3

En face, “One Punch Man” se montre surtout bien plus ambitieux sur le fond.

Un Poing C’est Tout

Ce manga s’applique en effet à reprendre puis nonchalamment démanteler tous les codes du Shonen Manga (Dragon Ball, One Piece & Co).

Motivé pour devenir un super héros et désormais invincible, Saitama se voit désormais assis au sommet de la chaîne alimentaire, baillant sur son trône. De cette impasse se situe précisément le génie de la série.

Roi de l’understatement, de l’anticlimax, notre héros ne combat ainsi rien d’autre que son ennui. Pas de copine, pas valeurs, pas de vengeance.

one-punch-man-3

Autour de lui pourtant, toutes les règles sont respectées, avec une succession d’alliés et d’ennemis toujours plus puissants comme le veut la tradition du genre Shonen. Mais au milieu, le héros lui-même est une aberration qui dérègle toute la machine.

Fracassant invariablement ses ennemis d’un seul coup de poing, littéralement invincible, le “One Punch Man” agace autant qu’il fait rire. Comparé au modèle “simplet mais charismatique” (San Goku, Naruto, Luffy) du genre, Saitama se montre simplet mais son indolence provoque jalousie chez ses collègues et le malaise chez les citoyens qu’il protège, comme s’il ne respectait pas les us et coutumes.

Ce singulier scénario se trouve accentué par une réalisation absolument exceptionnelle : le manga redessiné par Yusuke Murata offre des trames époustouflantes faisant le bonheur des gif makers et l’anime, confié au génial studio Madhouse, enchaîne les séquences de bravoure.

one-punch-man-manga

Yep, ce sont des trames du manga papier…

Ce contraste entre réalisation épique et absence totale de suspense ou d’enjeu rend One Punch Man vraiment culte. On en prend plein les mirettes, on s’ennuie et on en rit. Une expérience unique.

one-punch-man-4

Yep, c’est une séquence de l’anime…

Le Doué et le Génie

DeadPool ressemble à un mec avec du talent, qui veut absolument vous prouver qu’il a du talent, devenant démonstratif jusqu’à l’excès. Comme un stand upper armé de deux katanas, Deadpool est un vrai anti-héros.

En face, Saitama ne répond pas aux attentes. Il vous regarde, comme une Marina Abramovic avec une cape. Il n’a rien à prouver, c’est la marque des vrais héros.

deadpool-movie-2

one-punch-man-6

 

Des réactions ?