BLOG

Making A Murderer : 10 heures, et ensuite ?

Culture  •   2 années

Il faut qu’on parle de Making A Murderer.

Vraiment.

Oui je sais, tout le monde parle de Making A Murderer, je suis moi-même en train d’écrire à propos de ce documentaire-phénomène tout en lisant 12 articles et contre-articles sur ce documentaire-phénomène.

Si vous n’avez pas vu Making A Murderer, regardez-le, je vous attends, à tout de suite dans 10 heures.

C’est fait ?

Bon, allez vous moucher, allez donnez un coup de poing dans votre mur (non porteur), hurlez (hurlez encore un peu) et maintenant, on en parle.

[ZONE SPOILERS : OUVERTE]

Evidemment, nous sommes tous frappés, estomaqués par le système judiciaire que nous dépeignent les réalisatrices du doc, comme une suite à gros moyens d’Un Coupable Idéal. Un tableau d’autant plus sombre dans cette période où les bavures de la justice et la police américaines sont largement mises à jour.

Ensuite, vient la phase de survie mentale. On se demande en effet souvent jusqu’à quel point le parti pris a déformé la vision globale des affaires. On le fait par discipline morale, mais aussi par protection mentale : s’imaginer que tout cela est la vérité, toute la vérité, rien que la vérité peut rendre fou.

On reste enfin entre deux états au sortir des 10 épisodes: Tout le monde soutient actuellement les familles Avery et Dassey, tout le monde veut enfoncer les scooters du Canal Saint Martin dans le fondement de Ken Kratz bref, nous sommes tous sous le coup de l’émotion. Et ensuite ?

Après les posts, les pétitions, les dons peut-être, qu’allons-nous faire ? Making A Murderer est un document choc, mais il reste aussi un “divertissement” Netflix (qui confirme d’ailleurs son statut de meilleur producteur/diffuseur du monde actuel). Bien mieux que la série suivie avant, peut-être moins bon que le prochain divertissement.

netflixchill

Je n’arrive pas à considérer Making A Murderer comme une simple source de binge watching, aussi marquante soit-elle, avant de passer au prochain phénomène On Demand. J’espère que la vague de réactions actuelle ne se retirera pas comme un marée descendante de nos émotions, trop habituées à s’émouvoir d’un fait, pour ensuite le recouvrir par un autre. Ils arrivent si vite les uns après les autres dans notre époque boulimique de faits.

Cette accélération de nos cycles “à fond / sur autre chose” me donne finalement le plus effrayant des vertige. Quand j’imagine la notion du temps pour un homme comme Steven Avery, mais aussi pour la famille de la victime (avoue que tu doutes un peu le frangin, sinon t’es d’une mauvaise foi frisant le suspect hein, hein, hein, ok je m’emporte), je réalise que 10 heures de choc vécues par des millions de personnes dans leur salon ne pèsent qu’un cheveu face aux années de ces personnes dans leur vraie vie.

C’est une pensée futile, qui tourne en rond et mène à rien comme beaucoup d’autres, mais qui m’obsède et me laisse sans voix, comme depuis le début de ce documentaire. Il faut donc qu’on en parle. Même si ce n’est pour rien dire, on n’oubliera pas. Tout de suite.

Des réactions ?

  • http://www.nokte.fr/ Teddy Voisin

    Tu partages les liens des 12 articles et contre-article que tu lis ?

  • Lâm HUA

    Il y en aurait trop. En gros, tu lance les 3 premières pages de Google, Reddit, la BBC, le NYT, Le Monde et Télérama. Pour les contre avis, Fox bien sûr :)

  • http://benjaminzanatta.fr/ benjaminzanatta

    Moi je brise les genoux de Len Kachinsky et après je fais un câlin à Dean Strang

  • Lâm HUA
  • http://www.nfkb0.com/ nfkb

    well, la réalisation de la série pousse nos émotions à un certain pinacle. J’étais complètement pris. Les lectures et la réflexion contrebalancent un peu le truc non ?

  • Lâm HUA

    Tout à fait. La série prend clairement un parti pris, mais même en ayant lu les contrepoints, je ne change pas d’avis. L’affaire reste impressionnante, tout comme les trous dans le procès.

  • http://www.nfkb0.com/ nfkb

    et ton avis alors ? (-> DM peut-être souhaitable)

  • Lâm HUA

    Mon avis c’est qu’Avery ne mérite pas d’être innocenté, mais mérite clairement un nouveau procès, hors du compté de Manitowoc (juges et jurés)

  • http://www.nfkb0.com/ nfkb

    ok, je suis bien d’accord.

    Et pour Brendan idem ?

  • Lâm HUA

    Alors lui, c’est vraiment une victime :’0

  • http://www.nfkb0.com/ nfkb

    carrément ! j’aurais bien aimé qu’il y ait un chouilla d’investigations pour savoir si Lechinsky pouvait gagner quelque chose à moyen terme de ses arrangements au dépit de Brendan

  • Hugues Ssosse

    Le speech du juge après le délibéré sur avary m’a laissé pantois. Tu sens la volonté d’un establishement qui n’a fait ce procés que pour la forme car il est plus important de défendre sa réputation.

    Le procureur et ses textos m’a achevé. Ca dépasse de loin la condamnation d’attentat à la pudeur par où tout commence chez l’accusé.

  • Lâm HUA

    Savoir que Ken Kratz est le mec le plus méprisé des Etats-Unis en ce moment est ma seule consolation dans toute cette histoire.