BLOG

Ne pas succomber à la peur, ou la colère

Culture  •   2 années

Au début, j’avais envie de voir le nouveau Star Wars, pour les raisons suivantes :

  • J’aime bien la saga
  • C’est la mythologie de ma génération
  • Je suis confiant et curieux dans la direction d’Abrams

Ce soir, j’ai envie de voir le film pour d’autres raisons :

  • J’ai une peur viscérales des spoilers
  • Je hais les rouleaux compresseurs marketing
  • J’ai envie d’en finir avec les hystéries

han-solo

Le stress était déjà présent dès l’annonce et grimpait à chaque teaser du trailer spécial Comic Con non censuré avec des images inédites issues du teaser du trailer japonais diffusé lors d’une publicité Pepsi. Gniii

Je crois que le tournant a eu lieu vendredi dernier, chez des amis, où je dégustais une délicieuse brioche maison. Je m’essuye la bouche, je recule le visage, pour découvrir dans un travelling arrière de l’angoisse que je tiens un Sopalin Star Wars. Vraiment. J’ai ri nerveusement. Après, j’étais énervé tout le week end, un bon 5/Sith (vous l’avez ?).

Depuis, je n’en peux plus d’attendre la sortie du film. Je veux voir Star Wars au plus vite, mais juste pour en finir.

Ne plus en avoir rien à faire des articles qui analysent tout ce qu’ils peuvent de chaque séquence de la saga, ou se demandent quel Jedi serait Kanye West. Lire les blague et passer, voir les loltoshops et m’en foutre. M’en foutre et être enfin libéré de la pression Star Wars. Jusqu’à l’année prochaine.

Des réactions ?

  • Guirec

    Tout à fait, hélas je me prépare à “subir” car je ne pourrais aller le voir rapidement.

    Le marketing en est devenu tellement pesant que cela retire une partie de quelque chose au plaisir du début de cette nouvelle saga.

  • Lâm HUA

    Ce qui est “amusant”, c’est que Star Wars a lancé l’économie du merchandising moderne. Coup de génie pour Lucas à l’époque, coup de mou pour nous aujourd’hui.