BLOG

Sans commentaires

Geek  •   1 année

Il y a moins de commentaires sur ce blog.

C’est un fait : petit textes et gros posts ne génèrent ces derniers temps que peu de discussion, quand on bavardait ici-même sans compter il y a quelques années.

La 1ère explication est logique : je fais beaucoup moins d’audience qu’auparavant. Sans compter, je dirai 7 à 10 fois moins.

La 2nde explication est hypothétique : ce que j’écris vous fait moins réagir, ce n’est pas à exclure.

La 3e explication est ergonomique : on commente et on réagit toujours, mais ailleurs. C’est d’ailleurs le point le plus intéressant. Puisque les réseaux sociaux sont devenu les endroits où l’on annonce ses publications, ce sont aussi les premiers endroits de réaction. Il plus simple et moins isolé pour un lecteur de réagir sur un réseau plein de trafic que sur un blog isolé. Du coup, les Replies, RT, Likes et commentaires de status ont remplacé les commentaires localisés sur la source du contenu.

Ces discussions éclatées font partie d’une tendance plus lourde qui me passionne, nous en reparlerons d’ailleurs dans un futur Studio 404.

commentaires

Face à cette désaffection générale et pour d’autres raisons (indice sur votre écran : T.R.O.L._.S), beaucoup de blogs et sites ont décidé de purement et simplement supprimer les commentaires, pendant que d’autres analysent le phénomène et ses conséquences. J’ai décidé de les garder, comme je garde un blog à l’ancienne.

Je trouve qu’à l’échelle d’un site personnel, un commentaire sur un post est moins visible de tous, mais beaucoup plus visible pour l’auteur et les lecteurs qui s’intéressent au sujet. Les discussions sont donc plus réduites, mais plus posées et intéressantes. (ne me lancez pas sur les conversations Twitter, hein)

Comme pour le contenu en général, les blogs, ringardisés par les réseaux sociaux, redeviennent des havres de discussions privilégiés.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Pour ou contre Nadine Morano ? De quelle couleur cette robe ? First ?

Des réactions ?

  • Axel W. Mendy

    Explication n°3, à mons avis. Mais c’est aussi parce que le commentaire, aussi riche peut-il être, n’est pas toujours automatique. Il n’est pas toujours inné d’exprimer son opinion.

  • Pierre

    Je trouve un peu dommage cet éclatement des commentaires partout, d’autant que l’auteur du post lui-même risque de passer à côté de beaucoup de commentaires, en particulier les gens qui commentent le repost et pas le post original.

    Une autre technique, un poil technocrate j’avoue, consiste à dire : chacun peut avoir son propre espace, et si tu veux commenter un article quelconque, tu peux le faire sur ton propre espace en citant l’article original. Dans un monde parfait, les outils (webmentions, etc.) relient tous les articles ensemble, et n’importe qui peut donc suivre la discussion. Bref, Internet, quoi.

  • Christophe BOURZAT

    J’aime ;-)

    (j’attend avec impatience l’analyse de la team Studio 404)

  • http://axelrock.fr/ Axel Rock

    Comme probablement tous les gens qui vont commenter cet article, je trouve aussi ça dommage que les commentaires disparaissent lentement.

    Mais hormis pour une population un peu geek, le commentaire de blog a un inconvénient majeur : on ne reçoit pas de notification en cas de réponse. J’aime bien commenter, mais ce n’est pas super pratique. Souvent, j’épingle l’onglet de l’article quelques heures ou quelques jours, le temps de voir s’il y a des réactions. Puis j’oublie …

    L’autre explication à mon avis, c’est la “dictature du like”. Avant (, c’était mieux ! oups !), quand on voulait dire à un auteur qu’on appréciait son travail, on lui laissait un petit commentaire. J’imagine quand dans certains cas, ce message allait au-delà du “j’aime”, et pouvait créer une discussion. Maintenant, on clique sur “j’aime” ou on retweet. L’intention est la même, le résultat bien plus fade.

  • Targan82

    Salut, je te suis depuis peu dans mes flux RSS suite à la découverte de votre podcast Studio404, j’ai décidé de regarder un peu ce que vous écriviez sur vos blogs respectifs. Je préfère les bon vieux flux RSS qui me permettent de ne pas louper un article et de ne pas être pollué par le bruit d’une timeline Twitter. Perso je trouve que commenter sur les réseaux sociaux, fait qu’on est vraiment peu visible et noyé dans la masse.

    De plus je ne sais pas si tu connais Cyrille Borne (http://www.cyrille-borne.com)? Il a écrit un article semblable au tien, sur le fait qu’il préfère avoir les commentaire chez lui que sur les réseaux sociaux. Je préfère aussi, mais par contre il faut penser à venir voir les réponses. Pas toujours évident.

  • Franck Mée

    J’ai envie de commenter, mais j’ai rien à dire. Alors je poste un commentaire sans intérêt, comme il y a dix ans. ;)

  • http://www.henrymichel.com Henry Michel

    Chez Lam c’était (c’est) souvent le phénomène inverse, je reçois encore aujourd’hui des notifs de posts de Lam vieux d’il y a trois ans dans lesquels j’avais commenté. En terme de volume c’était massif ici. Halala ma pauv dame.

  • https://500px.com/eyekust Eyekust

    Mince je voulais claquer un first. Histoire de. Au final les commentaires d’un blog deviennent presque des messages privés.. mais avec Disqus j’ai l’impression que ça change la donne! notifs, reply.. même share.. ! mais je ne m’y connais pas encore :).

    et même Edit : ça nous crée quand même une identité sur le net vu qu’on a l’historique.. je trouve ça dingue ! ça peut même faire de la pub pour ton blog, au final, maintenant les commentaires.

    Imagines, je suis le plus rigolo des commentaires chez Spion. Les mecs cliquent sur moi pour voir mes précédentes blagues et tombent ,en fait, sur un com’s réfléchis sur LamHua qui les intéressent et SHA BANG ! ( malheureusement c’est de la fiction pour mon profil x) )

  • Arnaud

    Bonjour, parce que les gens ne prennent tout simplement plus le temps d’écrire …. (PS : sans commentaireS, c’est sans le S à commentaire non ?)

  • Romain B.

    Et l’explication du mobile ?
    Personnellement je consomme du contenu web quasiment exclusivement via mon smartphone ou ma tablette. Ce mode de consommation ne se prête pas vraiment à poster des commentaires : ergonomie limitée surtout si on clique sur le lien via Facebook ou Twitter qui ouvre l’article dans leur navigateur intégré, besoin de se connecter avec un login (je viens de me battre 10min avec mon téléphone pour créer un login), et écriture sur mobile moins performante qu’un bon vieux clavier (bepo? ). Au final on lit et on pense commenter et on abandonne rapidement.

  • Lâm HUA

    Très possible oui. Les sites en responsive avec des systèmes de commentaires simples sont arrivés assez tard, surtout pour les utilisateurs mobiles.

  • Lâm HUA

    Je pense que les gens écrivent beaucoup plus qu’avant, mais pas au mêmes endroits. (ah oui pour le “S” ? Je regarde cela, merci)

  • Lâm HUA

    Oui, je trouve Disqus très intéressant, comme service, mais je ne voulais pas trop m’attarder dessus. C’est une sorte de réseau social des commentaires, au final et cela fonctionne très bien.

  • Lâm HUA

    Tss tss !

  • Lâm HUA

    Merci pour le lien, je vais aller le lire de ce pas ! Pour les commentaires, il existe des systèmes d’alerte, désormais. Push push push…

  • Lâm HUA

    Oui, les “one click reactions” ont également pris le pas sur les commentaires écrits, on en parlait dans un précédent 404. Pour le système de réponses, comme je le disais à Targan82 plus haut, Disqus permet d’ajouter ce genre de services.

  • Lâm HUA

    O.G.

  • Lâm HUA

    C’est clair que le partage a beaucoup fait pour la diffusion d’un contenu, mais moins pour la discussion autour.

  • Lâm HUA

    Oui, mais est-ce moins inné aujourd’hui qu’il y a quelques années ? Je penche aussi pour la théorie d’Axel sur la concurrence des “Likes”.

  • Lâm HUA
  • Targan82

    Oui c’est juste je viens de recevoir la notif, mais c’est parce que tu m’as répondu, mais on a pas de notif pour le fil des commentaire. Mais je préfère quand même, franchement sur facebook ou twitter, on dirait que personne ne se répond mais répond tout court. Je sais que l’outil en tant que tel Twitter vous sert à vous la blogosphère d’un certain type, mais je trouve que ça tourne quand même souvent à du narcissisme à vouloir placer la bonne phrase bien sentie au bon moment pour être RT ou partagé. Sans grand intérêt pour moi!

  • http://alvdaz.tumblr.com Daz

    C’est simple: on a tellement de moyens de nous exprimer de manière rapide et courte que désormais les réactions constructives et posées sont devenues sacrées. On ne les gaspille plus.

  • Lâm HUA

    La flemme, tu veux dire.

  • Guillaume Delage

    Post intéressant et représentant une certaine réalité. Tenant un blog depuis quelques années, j’ai vu ce déclin et j’ai eu les même conclusions (pas intéressant, des passages mais pas de retours). De quelques commentaires au début puis plus rien. j’avais décidé d’utiliser les réseaux sociaux pour avertir les gens qui lisaient régulièrement et profiter de cette mise en avant sur ma page perso (puis avoir des retours meme si cela reste un blog confidentiel en terme de notoriété). Depuis j’ai des commentaires, des likes des replis bien plus importants qu’auparavant qui du coup peuvent ouvrir le débat.

    Mais je pense comme Daz, les gens ne prennent pas le temps. Les réseaux sociaux, c’est la facilité : d’accès au blog (par un simple clic) de commenter rapidement (pas besoin de connexion autre), de liker et de partager en tout faciliter pour ensuite passer à autre chose.

  • pixwer

    Pas forcément. Autant c’était une galère pour écrire un commentaire sur ton ancien blog sans que ça disent qu’on écrit trop vite.. Autant sur ta nouvelle version, au niveau de l’UI, je la trouve beaucoup moins faite.. Beaucoup de chose déjà vu par rapport à ce qui se fait ailleurs.. Les blocs un peu en vrac font “brouillon”.. Et le contenu, je trouve que tu prenais beaucoup plus le temps d’écrire avant (peut être que je me trompe), mais ça avait l’air plus soigné..

  • Lâm HUA

    Intéressant le retour sur l’UI (ou alors le zoning, plutôt ?) ? Sur le contenu, cela rejoindrai le point 2, peut-être que le contenu est juste moins intéréssant. En tout cas, j’ai envie d’écrire et de manière moins travaillée, oui.

  • Lâm HUA

    Le nombre de commentaires joue aussi moins qu’avant je trouve, pour un auteur. Encore une fois, la discussion s’organise toute la journée, mais autre part.

  • Guillaume Delage

    Oui, c’est ça. Le blog n’est qu’un diffuseur de contenu. Il permet juste la diffusion. C’est dommage à la base c’est un moyen de partage d’idée, de points de vue et une amorce pour débattre.

    Mais je suis d’accord avec toi, ‘échange, le retour se fait via les réseaux sociaux tout au long de la journée. Les commentaires jouent moins qu’avant du, je pense à la mise en avant du like qui a plus de poids. Aujourd’hui, c’est eux qui ont de l’importance de la mise en avant du contenu. Plus tu as de vues, de like plus ton contenu est mis en avant. Les commentaires font presque figure de gadget dans certains médias (je pense pour les vidéo en particulier).

  • SweetBerry

    Depuis 5 ans que j’ai un blog je dois avoir 10 commentaires en tout, mais j’ai pas d’audience du tout. Mais c’est vrai que c’est tellement gratifiant de recevoir un commentaire sur son blog plutôt que dans la masse facebookienne. Mais continue d’écrire, je lis toujours assez attention et plaisir tes réactions/propos même si je n’y réagis pas :)

  • Targan82

    Et c’est quoi l’adresse de ton blog, je ne parviens pas à trouver via DuckDuck

  • Targan82

    Et c’est quoi l’adresse de ton blog, je ne parviens pas à trouver via DuckDuck non plus

  • SweetBerry

    sweetberry.fr

  • Stéphane PINCK

    Les tweets et statuts instantanés se noient dans la masse bouillonnante des réactions à chaud et se perdent aussi rapidement qu’il ont émergé. On parle de la seconde, de quelques heures, de quelques jours. Et puis s’en vont. Vite bouffés, vite digérés.
    Le commentaire du blog, lui, lové dans un cosme restreint et confidentiel, est gardé bien à l’abri, et l’auteur aura su apprécier le temps consacré à faire vivre le blog au-delà des articles.
    Les premiers ont submergé les seconds, parce que tout doit aller vite, 2 lignes c’est déjà beaucoup, trop de choses à lire, trop de choses à voir, être au courant de tout, tout de suite, ne surtout pas s’attarder, juste lire les titres de centaines de news feedly quotidiens, pêcher une news et briller dans les réseaux sociaux.
    C’est bon de s’arrêter quelques instants, ici ou ailleurs. Mais ici, c’est mieux.

  • Guillaume Delage

    Mon blog : http://www.leblogdegui.net
    Je te préviens c’est plus de l’ordre du journal de bord, de voyages ou de critique BD et un peu de vie prof. Il n’y pas de prétention à grande échelle.

  • Lâm HUA

    Nous sommes bien d’accord :)

  • Tom

    J’ai remarqué un truc un peu gênant aussi, rares sont les liens sur ton site où l’on peut faire un cmd/ctrl + clic (ou molette + clic) pour l’ouvrir dans un nouvel onglet (ceux du header ainsi que tous les liens de ta page d’accueil pointant vers tes articles, à l’exception du titre — je ne sais pas si je suis très clair).

    Sinon je trouve la nouvelle interface plutôt agréable et jolie. C’est propre, aéré sans être vide. C’est sur que ça change nos habitudes de navigation sur ton site comparé à ce qui était en place depuis… 2007 je crois ?

    Quant aux commentaires moins présent, je dirais que non seulement les modes de réaction ont changé (Twitter, comme toi et d’autres l’ont fait remarqué), et je trouve aussi qu’ils sont moins mis en avant que sur ton ancien site. On tombe moins naturellement dessus à la fin de la lecture d’un article. L’emplacement de zone « Ces posts pourraient bien vous intéresser… » y est pour beaucoup, mais d’un autre côté la mettre sous les commentaires la rendrait pratiquement invisible, à moins de scroller jusqu’à la fin des commentaires.

  • plooff

    Je vois la robe de Nadine Morano bien noir et bleu. Mais vraiment noir, juste pour l’emmerder.
    Et sinon je pense que c’est juste que les habitudes ont changé. Avant les LT de pascal le grand frère, il y avait les live comment ici si je ne m’abuse ? ou alors c’était chez titiou ? Oh purée j’ai oublié ça y’est je suis vieux :'(

  • http://www.maune.me Simon Vandendyck

    La force du commentaire tient aussi pour moi dans le fait qu’ils sont liés à l’article, même si il change d’url. De plus ils resteront présents même si l’utilisateur passe en compte privé ou supprime son compte des réseaux sociaux.

  • http://www.ma-recreation.com/ Lili Barbery-Coulon

    Moi j’ai fermé les commentaires sur la duplication de mon blog sur lemonde.fr (que je ne mets pas beaucoup à jour) car les commentaires étaient trop violents. Il n’est pas question d’investir autant de temps pour me faire insulter par la frustration de trolls de base qui ont plaisir à tout dézinguer. En revanche, les commentaires augmentent progressivement sur l’url de mon blog, surtout, je les trouve de plus en plus qualitatifs, de plus en plus longs. Mais à titre personnel, je commente peu. Est ce que ce ne serait pas une question d’âge? Et de lassitude? On n’a pas toujours un avis sur tout. On peut avoir du plaisir de lecture sans le dire. Ca ne signifie pas que le silence n’a pas de valeur. Il fait parfois du bien ce silence face au flot de conneries quotidiennes qu’on doit se bouffer en surfant ici et là…

  • http://www.ma-recreation.com/ Lili Barbery-Coulon

    pas ici, ici j’entends hein?! ;-)

  • Basil Estienne

    En même temps, tu sembles avoir une grosse activité pro (tu nous as dit qu’on ne pouvait pas t’échapper ;-) ) qui met le blog peut-être un peu en retrait dans ton emploi du temps. En revanche, ton post sur Jordan, la draft, les sponsors, Nike vs Adidas m’avait fait écrire un commentaire hyper-long qui n’a malheureusement pas été publié à cause d’une erreur X ou Y. Après ce post, j’ai décidé de tenir un blog. En plus d’attendre des commentaires, j’attends aussi de l’audience ! ;-)
    Toujours est-il que la course aux likes et aux retweets me gave et qu’il est important que des rédacteurs comme toi continuent d’ouvrir des fils de discussion peut-être plus confidentiels mais tellement plus perso. C’est vrai qu’un com sur un blog prend des allures de message privé mais s’il est vrai que je commente très peu, j’adore lire l’article PLUS les commentaires. Un exemple : quand un Journaliste du LA Times s’est payé la génération Y à travers un article sous forme de faux humour, les commentaires étaient savoureux. C’est ça qui m’a plu.
    Sinon, sans tomber dans le “c’était mieux avant”, te voir jouer sur ton canapé manque un peu à l’UX/UI, je trouve…

  • FabriceC aka Promesses

    Peut-être que le contenu fait moins débat, du coup, on n’a pas forcément le besoin de commenter.
    Cela dit, je ne comprendrais jamais les personnes qui commentent le post Facebook ou tu annonces que tu as posté sur ton blog.

  • Rom

    Cela fait des années que je te lis et comme je sens une certaine désaffection dans tes propos et dans le parcours de ton blog, je me permets de m’exprimer (enfin) pour te dire tout le plaisir que j’ai à te lire mais également à regarder tes photos. Je ne réagis jamais mais j’aime te lire (encore une fois) et donc je réagis à ma manière. C’est terrible d’être trentenaire, de faire parti de cette génération qui a connu les blogs et de faire parti (finalement) de cette génération qui les voit disparaitre. J’ai envie de dire, “ne laches pas le morceau”, mais au final cela fait parti de ton histoire et c’est peut être comme un livre que l’on referme. J’ai beaucoup aimé te lire, être confronté à tes reflections, tes peines de coeurs…
    C’est très enrichissant même si les “coms” ne sont pas toujours là… Merci en tout cas, j’ai eu l’occasion de te rencontrer (furtive) il y a quelques mois et ça m’a fait plasir ! Ce petit com’ ressemble à un adieu mais pas du tout, je préfère juste te transmettre le plaisir que j’ai eu à te lire avant (si jamais ça arrive) que tu laches l’affaire !
    Bonne continuation en tout cas et c’est un plaisir de te connaitre virtuellement !

  • Lâm HUA

    Merci pour le ressenti, c’est étrange, il m’a étonné, mais ça a fait écho. Suis-je plus froid, pessimiste quand je blog ? C’est possible. C’est peut-être aussi le reflet d’un état, je ne sais pas. En tout cas, je n’ai fini d’écrire ici et tu n’as donc pas fini de lire ;)

  • Slucsa

    Raté ! … exemple : Un libraire sans journal ou un libraire sans journaux