Le cascadeur qui valait 2 milliards (de polygones)
BLOG

Le cascadeur qui valait 2 milliards (de polygones)

Culture  •   2 années

Commençons par le détail, pour terminer sur le général.

1. Allez voir Mission Impossible : Rogue Nation

 

C’est une délicieuse friandise d’action / espionnage, avec tous les ingrédients qu’il faut : voyages, gadgets, bases réputées impénétrables, courses poursuites, trahisons de trahisons. C’est un film avec une vraie femme “forte”, qui se bat contre des hommes et ne tombe pas pour le héros. Bien joué, Rebecca Ferguson. C’est aussi un film étonnamment sobre jusque dans son final, qui a le bon goût de ne pas faire sauter un Golden Gate Bridge ou une Tour Eiffel. C’est enfin un délicieux travail d’autodérision le genre et sur Tom Cruise, héros et acteur voulant tout régler lui-même, jusqu’au non sens. J’adore Tom Cruise, l’acteur total qui donne tout, quelque soit le film. Ce qui inclût les cascades, qu’il prend un malin plaisir à jouer lui-même. Cette ligne de CV le place dans le club très fermé des stars casse cou, aux côtés de Jackie Chan, Jean-Paul Belmondo et Buster Keaton. Le risque physique comme financier (ces acteurs étant les piliers du film) ajoute clairement au côté épique des cascades.

Et j’ai beau être un progressiste, la cascade à l’ancienne ça me touche toujours autant. Voire, plus qu’avant. Merci qui ? Merci les images de synthèse.

…………………………

2. On peut tout faire, on ne ressent plus rien

En permettant de produire l’impossible, l’image de synthèse et leur généralisation dans les années 2000 ont autant révolutionné la cascade qu’elle l’a dévalorisée. Le problème se révèle même plus général, mais restons-en aux cascades. Combien de films d’actions, de séquences impressionnantes commencent bien, jusqu’à ce que le “wow effect” aille trop loin et que nous, spectateurs, retombons en se murmurant “ah, c’est encore de l’image de synthèse“. Deux symboles à cela : Matrix et Star Wars.

Matrix a été le pivot de toute cette culture : les époustouflantes chorégraphies martiales de Yuen Woo-ping restent dans les têtes, comme les images de synthèse, qui ont engendré une nouvelle génération d’esthétique…

matrix-neo-agent-smith-fight-0

matrix-neo-agent-smith-fight-1

“Oui oui oui !”

… Mais aussi les abus qui vont avec. Parce que la surenchère, parce qu’à cette époque, l’image de synthèse reste bluffante à tous les sens du terme, on se dit que ça passe. Et on assiste à un passement de pouvoir.

“Non non non !”

Soudain, tous les personnages font des saltos, toutes les caméras virevoltent à travers du faux verre, on en peut plus, c’est l’overdose de “we must, because we can“. Pensez AU HASARD à toute la filmo de Zack Snyder.

L’autre symbole de cette fascination pour l’image de synthèse qui tourne mal, c’est Star Wars, trilogie I II III. On a vu à quel point Georges Lucas a tué tout le charme de son univers avec des images de synthèse aussi omniprésentes que mal réalisées.

“Yep. That happened.”

L’image de synthèse est un super élément de trucage, je regrette surtout qu’elle soit devenue le seul ces dernières années. Après 20 ans d’escalade et d’abus de plans, d’environnements et d’acteurs en image de synthèse, nous voici littéralement anesthésiés de tout frisson, toute excitation devant une cascade.

“Vous savez ce qu’il dit aux cascades 100% images de synthèse, Jackie ?”

Et bonne nouvelle, on pourrait bien assister à un retour de la cascade en chair et en os et en taule froissée.

…………………………

3. Last Action Heroes

On l’a vu dans le cinéma d’action, avec la trilogie des Jason Bourne qui a fait école, mais aussi avec les Mission Impossible, où un saut depuis un immeuble nous donne enfin un petit haut le cœur.

L’annonce de J.J. Abrams de favoriser des effets spéciaux “réels” (maquillage, animatronix) dans la prochaine trilogie Star Wars m’a plus vendu le projet que n’importe quelle autre annonce.

Un mélange d’effets spéciaux in situ et post prod reste un excellent cocktail pour créer des séquences folles, mais un minimum crédibles. Ce fût en grande partie le cas de Mad Max, où l’image de synthèse a su s’intégrer, soutenir et non pas tout recouvrir.

Je parie que toute la génération de films ayant abusé de l’image de synthèse ces dernières années vieilliront aussi bien que les actrices ayant abusé du botox : un rendu excessif, peu crédible et qui pénalise au final l’acteur. On les regardera alors avec autant de tendresse que les navets des années 70 ayant abusé des costumes en caoutchouc.

Après 20 ans d’abus, nous voici anesthésiés de tout frisson.

En attendant, regardez le maître Buster Keaton en action. Ses cabrioles m’impressionneront toujours plus que toute la filmo – au hasard – de Zack Snyder.

 

 

 

 

 

 

Des réactions ?

  • Dom

    “Cette ligne de CV le place dans le club très fermé des stars casse cou, aux côtés de Jackie Chan, Jean-Paul Belmondo et Buster Keaton”

    Je croyais que Keaton, c’était une boutade… puis viennent les gifs de fin: WTF. Je m’en vais trouver sa filmo…

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Keaton était un fou.

  • http://cafaitpeur.tumblr.com/ IF

    Les effets spéciaux s’usent vite si on ne les utilise que pour eux-mêmes…
    Il faut voir cette vidéo de Tony Zhou qui montre pourquoi les cascades de Jackie Chan fonctionnent si bien:
    https://www.youtube.com/watch?v=Z1PCtIaM_GQ
    et en parlant de sobriété celle sur le style de Michael Bay :p.
    (en fait toute la chaîne de Zhou est top)

  • http://www.cyanotype-leblog.fr Ninon

    Commencer un article par Mission Impossible et le finir par Buster Keaton. C’est pour ça que j’aime te lire je crois, toujours un point de vue original et éclairant sur les choses.
    Adoré Mission Impossible, pour toutes les raisons que tu cites, mais aussi pour Simon Pegg, dont je suis un peu amoureuse je crois… D’ailleurs, j’ai trouvé que même si on est dans le Tom Cruise show, le film laisse quand même une jolie place à ses personnages secondaires en général, et ça aussi c’est rafraichissant.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    IF : j’ai épargné Michael, le pauvre :)

    Ninon : Simon est si bon, je suis d’accord : les rôles secondaires apportaient une bonne consistance, spécialement Rebecca Ferguson qui est une vraie espionne double, tripe agente et pas juste un trophée.

  • Tim

    Je sais pas ce qui te prend depuis un an de marteler que t’es progressiste tous les deux paragraphes. On dirait que tu essaies de t’en convaincre toi-même, ça en devient ridicule. De la même façon, ce passage carrément gênant :

    “C’est un film avec une vraie femme forte, qui se bat contre des hommes et ne tombe pas pour le héros. Bien joué, Rebecca Ferguson.”

    Sans déconner Lâm. C’est le niveau mademoizelle là, on est si loin de l’intelligence et de l’appel à la nuance dont tu as toujours fait preuve jusqu’à présent. Une femme forte qui se bat contre des hommes, c’est comme un homme fort qui se bat contre des femmes, ça n’a rien d’intéressant en soi. Cameron avait réussi à faire de vraies femmes fortes ET intéressantes et profondes comme Ripley ou Sarah Connor. Mais une femme “forte” comme dans Mission Impossible, et en faire un modèle du progressisme, non mais pitié… Aujourd’hui, à part pour les fausses féministes, ce nouveau cliché (qui n’est que l’inverse du précédent), ça n’est certainement pas un gage de personnage bien écrit, intéressant et profond. Et c’est pourtant cela dont on a besoin aujourd’hui.

    Avant tu avais la sensibilité et la volonté de penser par toi-même, navigant souvent entre les eaux, aujourd’hui j’ai l’impression que tu nous ressort les idéologies toutes faites piochées à gauche à droite pour se faire bien voir. Décevant.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Tim : okay. Tu as vu le film ?

    Je te sens un peu spécialement énervé par un certain féminimse.

  • https://twitter.com/pulse_sco Pulse Sco

    Perso j’ai vu le film, et je trouve très exagéré d’en faire le don de dieu au féminisme.

    Il y a en gros 6/7 mecs nommés, charactérisés, diversifiés (un héro, un Simon Pegg, un gros black, un méchant à la voix fluette, Hawkeye, et Jack Donaghy), et UNE meuf. Une femme blanche, sexy, fatale, un peu amoureuse du héro quand même, jouée par une actrice de 15 ans de moins que lui, qui marche assez souvent dos à la caméra dans diverses tenues attrayantes.

    C’est moins sexiste qu’un bon vieux James Bond avec Sean Connery puisqu’entre autre, elle a le droit de botter des culs, mais ça ne révolutionne pas la représentation de la femme dans le genre du film d’action, loin de là.

    Ne donnons pas trop de cookies à des gens qui écrivent, parfois, UN personnage féminin seulement un peu moins clichés que les autres, ils s’en donnent beaucoup déjà.

    Et ///SPOILER/// s’ils se sauvent beaucoup mutuellement, ce bon vieux Ethan est quand même celui qui la tire le plus de l’embarras, notament en découvrant que son boss est en train de la coincer . Ce que le spectateur avait comprit mais pas elle.

    //FIN DU SPOILER///

    Par ailleurs c’est un bon film, que j’ai pris beaucoup de plaisir à voir,ce n’est pas ça que je remet en question. Mais on devrait en être à un point de la conversation où on voit bien que ça ne suffit pas.

    Such strong woman. Much feminism. Non.

  • lolo
  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Mais vous avez un petit problème avec le féminisme, les amis ? Je n’ai jamais dit que MI5 était le nouvel étendard du mouvement, j’ai juste dit que le rôle de la fille était plus cool et consistant qu’à l’habitude… Une ligne dans un long post dédié aux cascades.

    Je vous sens nerveux.

  • https://twitter.com/_FChartier_ François

    Je lis ce post après avoir découvert pour la première fois “Le Professionnel” de Belmondo ce WE qui pourtant a été tourné à côté de la maison.

    Je plussoie comme on dit ;) Les tartes de Bébel m’ont fait plus d’effet que “Neo VS 2000” des Matric.

    Dans le même genre de la cascade “réaliste”, j’ai quand même beaucoup aimé “Kingsman Services Secrets”

    Pour finir sur le débat autour du féminisme, je vous le laisse bien volontiers.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Ah tiens, je n’ai pas vu ce film et j’étais plutôt tenté. Il en vaut la peine alors ?

  • http://410h4.tumblr.com _rem

    Le professionnel ou Kingsman?

    J’ai eu un haut le coeur sur la même réflexion en voyant Terminator Genesys. Autant dans les 3 premiers les CGI soutenaient les stunts autant dans les 2e derniers plus rien ne semble tangible. Et donc probable. Un vrai problème d’incarnation.

  • http://www.poilsurletorse.wordpress.com renardeau

    je m’en fous je ne regarde que des films de la nouvelle vague

  • https://twitter.com/_FChartier_ François

    @Lam : je pense que tu poses la question pour Kingsman. Même si moi j’ai adoré (j’ai même hésité à aller le revoir) d’autres potes l’ont juste trouvé “sympa”. Dans les 2 cas, à voir oui.
    Parce qu’un film qui ouvre sur Dire Straits ne peut pas être un mauvais film !

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Oui pardon, je parlais de Kingsman

  • Pluminette

    L’actrice de Rogue Nation aussi a fait ses cascades elle même :)

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Ah oui ? Encore plus top, je vais éditer l’article.

  • Yv

    MI5 est divertissant au mieux mais je serais loin de le qualifier de bon film. Alors oui, les cascades sont chouettes mais le scénario ne tient pas la route. //SPOILER// Je pense surtout à la scène dans l’Opéra mais surtout le fondu au noir WTF quand Ethan se fait piéger à Londres. Quant à Rebecca Ferguson, je l’ai trouvé très peu crédible en agent double/triple qui conserve la confiance du grand méchant tout en le trahissant tous les quarts d’heures //SPOILER// Néanmoins, article intéressant sur les effets spéciaux et ce bon vieux buster :>

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Le scénario frise le pastiche pour moi. Quand tout le monde se moque d’Ethan, incapable de s’empêcher de sauver le monde tout seul et qu’il y va, on sait qu’on a basculé.
    Sur les histoires de confiance, il n’y en n’a pas vraiment, on sait juste qu’elle bosse finalement pour tout le monde et que tout le monde sait qu’elle bosse pour tout le monde. Ici encore, on frise la parodie.

  • pluminette

    oh yeah tu m’as même quotée ! ;)

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    #netiquette