BLOG

Game Of Thrones : le règne des épisodes 8 et 9

Culture  •   3 années

Il existe une petite tradition, dans (la série télé) Game of Thrones : les épisodes 8 et/ou 9 sont cultes. La preuve par 5 saisons.

(lourds spoilers si vous n’êtes pas à jour, bien entendu)

Saison 1, épisode 9 : “Baelor”


La saison 1 fût marquée par la fameuse décapitation de Ned Stark qui allait vraiment lancer la patte de GoT : personne n’est à l’abris. On aurait dû s’en douter, vu que c’est Sean Bean qui joue le rôle mais vraiment, aucune personne n’ayant pas lu les livres ne l’a vue venir. On s’en parle encore comme de nos premières règles : une désagréable entrée dans le monde des adultes.

Saison 2, épisode 9 : “Blackwater


La saison 2 offrit elle une énorme bataille maritime dans les eaux noires autour de King’s Landing, avec son final “sons et lumières sur le lac de Chambord”. Même si cet épisode n’est pas resté aussi culte que ses frères et soeurs il a pu satisfaire tous ceux qui trouvaient la série trop bavarde et calme et s’est posé comme la première pièce de bravoure de la série.

Saison 3, épisode 9 : “The Rains Of Castamere”


Vous avez encore un peu mal au bide – et à la gorge – lorsque vous vous remémorez cet hymne des Lannisters ? L’autre tradition de la série, à savoir des mariages tous plus dramatiques les uns que les autres, débute avec “The Rains Of Castamere”, aussi affectueusement appelé “The Red Wedding”. Le premier et pire d’entre tous.

Saison 4, épisode 8 : “The Mountain and The Viper”


La saison 4 innove, en décalant le gros du gâteau à l’épisode 8 avec le cultissime et gorissime combat entre “The Mountain and The Viper”. Vous n’appuyerez plus jamais sur les sticks du pad PlayStation de la même manière. On pourra également se délecter de la bataille tendue de l’épisode 9, entre la Night’s Watch et les Wildlings. Double dose, donc.

Saison 5, épisode 8 : “Hardhome”


Ce qui nous amène à la saison 5 qui, bien qu’assez décriée pour sa passivité, nous a livré un magnifique épisode 8 qui pèse à mon sens aussi lourd que “Baelor”, puisqu’il incarne une métaphore première de la série : l’Hiver arrive. On se délecte en effet de la rencontre tant attendue entre Tyrion et Daenerys, on jouit de voir Cersei jetée dans son propre piège… mais le choc, ce sont bien sûr les white walkers qui entrent enfin dans la lumière.

Vous comme moi avez encore des frissons, alors que les vifs souvenirs de la bataille opposant les White Walkers aux Wildlings et quelques corbeaux vous remontent les tripes.Et c e qui m’aura le plus soufflé, ce n’est pas tant la densité et l’immensité de la bataille – quelle bataille ! – mais c’est son final, absolument à couper le souffle.

Les “seigneurs” des White Walkers et leur Roi se montrent enfin. Les hommes survivants fuient la queue entre les jambes. Jon Snow “knows something“, enfin, alors qu’il découvre comment on lève une armée de morts vivants. Il réalise le potentiel infini de ce nouvel ennemi, le seul qui grandit à chaque guerre. Le tout dans un silence de mort, littéralement.

Cette dernière séquence est en effet affranchie de tout dialogue, de toute musique, de tout effet. Elle n’est qu’un long face à face. L’un s’enfuit, l’autre grandit, sans jamais qu’ils ne se lâchent des yeux. On n’entend alors que le vent de l’Hiver, celui qui doit venir depuis le début de la série. Et qui arrive, irresistible, silencieux et effrayant, à la hauteur de l’attente. Vivement l’épisode 9. Et les autres saisons.

Ces posts pourraient bien vous intéresser...

Des réactions ?

  • Tinkh

    Il me semble que tu parles de l’épisode 7 la, pas du huit:)
    Le 8 arrive la semaine prochaine.

  • vincent

    Cette tradition est valable pour toutes les series HBO d’ailleurs The Wire est encore plus fort sur ce coup.

  • toufure

    L’épisode 8 arrive enfin à réveiller cette saison qui a été particulièrement lente, mais du coup il a bien eu du mal à effacer ma lassitude devant ce rythme (un peu à la façon de “Better call Saul”).

  • Raoul

    Libéréééééééééééé ! Délivréééééééééééé

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Tinkh : je confirme, Hardhome est l’épisode 8

    vincent : ah oui ? intéressant ça je vais investigationner…

    toufure : je reste un bon client de la série et j’aime bien juste pour l’ambiance et les dialogues.

    Raoul : heh ?

  • Raoul

    Mes petits m’ont complètement lavé le cerveau. La simple vue de ces paysages polaires, et j’ai la chanson de la Reine de Neiges qui monte… ¯\_(?)_/¯

    https://www.youtube.com/watch?v=wQP9XZc2Y_c

    Attention, elle reste.

  • ADN

    C’est le cas effectivement pour à peu près toutes les séries HBO.
    Et ça se vérifie dans The Leftovers, The Wire, etc. Faut faire un test c’est marrant, ça se justifie très souvent.
    C’est pour ça qu’on sent toujours les séries HBO un peu lente à démarrer. Ces séries sont conçues par saison complètes (début/milieu/fin) et parfois même par multi-saisons avec des “arcs”. The Wire, une saison par point de vue, les corners, les docks, la presse, l’éducation, la politique, … le tout étant relié. La série Deadwood qui était prévue en 4 saisons pour caler aux 4 années d’existence de la vraie ville, une saison par année malheureusement ils ont du stopper à la 3 pour cause de budget.
    Et chaque fois… un épisode 8! :-)

  • jonathan

    Et on oublie pas le pure plan séquence de john snow lors de bataille du Mur !