BLOG

Ava-tard (up-up-up-daté)

Culture  •   7 années

On s’en fout du blanc partout dans Paris, la couleur qui m’obsède aujourd’hui, c’est le Bleu.

Parce que je me demande sincèrement comment un film qui à l’air aussi cheap qu’Avatar peut autant emporter l’adhésion, pour ce que j’ai pu en lire jusqu’à maintenant. Ami comme collègues critiques de cinéma sont dithyrambiques. Gné ?


avatar_james_cameron
Le héros découvre, dans un miroir, la direction artistique d’Avatar. “Lol Wat” ensues.

Avatar a surtout l’air ultra ringard ou c’est moi ?

Non mais mince quoi : la D.A du film, juste ça, tient quand même un gloubiboulga malheureux entre Viva Piñata pour les monstres multicolores, Halo pour les engins et armes du futur, FF The Spirit Within pour la 3D bien désincarnée, Voyage au Centre de la Terre pour le territoire secret et luxuriant mais oh la la dangereux ou Arthur et les Minimoys pour les persos flippants juste parce qu’ils sont foireux. Et comment ne pas mentionner Pantéro des Cosmocats ?

Et j’ai toujours peur de ce genre de blockbuster, vendu sur sa technologie plutôt que par son histoire, piège dans lequel tous les studios sont tombés, Pixar excepté : “Ouais tu te rends compte, c’est en 3D relief ! C’est en images de synthèse ! C’est James Cameron ! C’est aussi un jeu vidéo !“. Et c’est laid aussi, nan ?

avatar c'est laisd oh que c'est laidPento + Longue natte USB + Mèches rebelles = Je vais tous les tuer à la D.A

Que des arguments qui indiquent un gros four. Mais bon, si le scénario est vraiment aussi niais que ce qu’il a laissé présager, autant tabasser la com’ sur le budget du film.

Allez, j’y vais ce soir avec la sincère envie de me tromper royalement. Ou même un peu, ce serait déjà énorme.

UPDATE : Ok, j’ai vu le film, critique, explications et spoilers dans la suite.

…………………………

Donc, j’ai été voir Avatar, en mode totale, histoire qu’on ne me sorte pas le “non mais tu l’as bien vu en 3D hein ? C’est complètement pas pareil“. Donc : VO, 3D, chaussettes propres, bien placé, etc. Et surtout, une vraie envie de l’aimer, ce film qui s’annonce mal.
Et j’en sors en boîtant : c’était d’une nullité affligeante. Je m’étends. Et ce coup-ci, je vais structurer et ne pas balancer des observations à mesure de leur apparition dans ma caboche.
Car il va falloir expliquer de manière solide pourquoi ce film est un navet tout feu tout flamme, quand des références comme Libé ou Wired ont adoré (voir plus bas). Et ce qu’ils ont aimé en premier, c’est la promesse d’en prendre plein les mirettes.
Dislaimer, note ou P.S : je ne suis pas un hater de base. J’aime James Cameron, j’aime la S.F, j’aime les blockbusters, j’aime les trucs que tout le monde aime. En général. Et je ne suis pas assez maso pour aller au ciné sous la neige et lâcher 13 euros pour le simple plaisir de me dire d’avance “cool, je vais me faire chier et critiquer sur mon blog“. Nan. Il n’y a pas meilleure condition que d’y aller sans trop y croire mais en espérant un peu.

…………………………

//TROP BEAU POUR ETRE VRAI
Ce que Cameron et les équipes de com’ de la Fox nous rabachent sans cesse depuis des mois, c’est qu’Avatar sera le nouvel étalon maître en matière d’images de synthèse, le benchmark de la motion capture, le pinacle du fond vert. Et le message semble passer : tout le monde se dandine face à la “beauté” du film. Je m’insurge : Avatar est un tableau excessif, mangé par son orgueil et sa fierté.
En gros, tout ce que l’on a pu mettre comme effet graphique dans le film, on l’a mis. Aucune finesse, du gavage d’oie. Dans ce monde sauvage de Pandora, y-a-t-il de la place pour une nature crédible ? Non.
Toutes les forêts, les roches, les formations calcaires sont gracieuses, disposées, sculptées par la logique du tout spectacle, logique qui dévore la crédibilité basique d’une faune et d’une flore : Les animaux et les plantes sont multicolores ou spectaculaires, délaissant complètement les principes logiques de camouflage ou d’harmonie avec leur environnement par exemple pour se parer de moult tentacules ou organes jolis. Le sol et les branches d’arbre s’allument sous le passage du héros, c’est “Billy Jean meets Koh Lanta” et c’est surtout du grand n’importe quoi.
Je reviens brièvement sur le design incroyablement foireux des animaux, qui a dû suivre le flow chart suivant :
  • – Etape 1 : Tu pioche dans des animaux connus, genre rhino, ptérodactyle, singe, hyène, gros insecte, cheval, mammifère mangeable par l’homme
  • – Etape 2 : Tu lui ajoute une paire d’ailes, d’oeil, de bras ou de jambes en bonus (regardez bien, c’est SYSTEMATIQUE) pour faire plus alien/bizarre
  • – Etape 3 : Tu me barbouille tout ça avec des couleurs chatoyantes, genre balance quatre-cinq sauts de Delux Valentine
  • – Etape 4 : Et n’oublie pas le filtre Bondex dans Photoshop hein, je veux que ça brille et que ça reflète un max !
Et voilà, bienvenue sur Pandora.
Evidemment émerveillé par le monde fou qu’il vient de créer, Cameron nous gave de plans vertigineux, rotatifs, plongeants, passant par un trou de souris pour frôler les mâchoire d’un énorme prédateur. Vous savez, ces plans caméra qu’on retrouve au Futuroscope, lorsque le réalisateur, aveuglé par son nouveau joujou, se laisse déborder. Et du coup, son Pandora n’est pas une planète sauvage, lointaine et unique, c’est Son et Lumières à Chambord. Une vision surjouée, mais qui ne dépareille pas de la vision surannée du Futur que nous livre Cameron.

…………………………

//DEMAIN, C’EST DEJA HIER

Alors voyez-vous, dans le futur lointain de chez lointain, les hommes pourront voyager à des années lumières, prendre le contrôle de corps de synthèse (les Avatars, donc) mais putain, quand il y un pilote d’hélico, eh bah il porte des Rayban Aviateur. Ah la Rayban, c’est une mode années-lumières-proof.
Les mercenaires restent de la chair à canon qui court à pied avec sa mitraillette des années 90 et les exo-squelettes, je les ai vu où déjà ? Ah oui : dans “Aliens” en 1986, réalisé… Par James Cameron. Pourquoi nous livrer un terrain de jeu extravagant, limite fou fou, si c’est pour y balancer de la S.F plus classique tu meurs ?
J’en profite pour statuer sur la teneur technique d’Avatar : je suis aussi désolé que ferme, mais ce film n’est pas impressionnant. Il a même une génération de retard. Les images de synthèses se fondent aujourd’hui dans le réalisme, à l’instar du tracking qui rend “District 9” si crédible. Ici, les na’vi n’ont aucune masse quand ils tombent ou virevoltent, bougent de manière encore trop raide ou trop souple (au choix, c’est très inconstant), la faune en fait des tonnes pour simplement chasser (oui, il y a une séquence type “coursé par le Tyranosaure de Jurassic Park qui se prend toute les branches et troncs au moment où il allait me croquer“), tout la flore bouge avec la grâce éxagérée d’une plante aquatique… C’est de l’image de synthèse première génération ça, les cocos, toute belle et brillante et gracieuse bref : on n’y croit pas une seconde.
Avec un budget 20 fois inférieur, la “Crevette” de Disctrict 9 est juste 20 fois plus crédible et convaincante qu’un na’vi bleu roi dans sa jungle en mode la fête à Pantone.
Que Cameron ne nous dise pas qu’il a dû attendre des années pour les technologies soient au point afin de modéliser son projet… Blizzard fait de plus belles cinématiques depuis World of Warcraft, quoi.

…………………………

//PANDORA VUE DU CIEL
Evidemment, James ne nous balance pas un vulgaire blockbuster à la figure, Avatar est bien plus ambitieux que cela, rho oui. Je vous le donne en mille : c’est une Fable écologique (naaaaan), avec tu vois divers niveaux de lecture et des métaphores sur notre société. Waow, merci. Préservons la nature, rebellons-nous contre les grosses corporations militaro-capitalistes. Regarde ce gentil arbre, pourquoi veut-tu lui envoyer des missiles au Napalm ?

Pourquoi ce général qui fait de la muscu et se qui se caresse les cicatrices veut-il tuer tout le monde et brûler toute la forêt, c’est trop injuste ! Il faut lui dire que la planète est un être vivant, que la nature à une conscience et que l’arbre de la vie, c’est important, mince alors ! Ouais, je pensais surtout “mince” en découvrant cette trame à base Gaïa que même un scénariste de chez Square Enix n’oserait plus proposer. D’un moralisme aussi lourdingue qu’un Yann Artus Bertrand taille Hollywood, James vient de découvrir l’écologie à l’heure de Copenhague. Un décallage qui en cache un autre.

…………………………

//OH NAN, PAS CAMERON

Car si Cameron a longtemps été considéré comme un entertaineur visionnaire, son Avatar ressemble à un poids lourd des années 90, une oeuvre complètement décalée, premier degré et bancale. Ce film qui se veut visionnaire est truffé de gimmicks réacs’ et retrogrades. Les na’vis ? Bon bah tu me prends une tribu aborigène ou africaine et hop. Tu vois le genre, avec le chef patriarche, la vieille sorcière, le guerrier jalou et la princesse à fort caractère mais amoureuse, tu vois coco. En parlant de romance, on va la refaire Roméo et Juliette / Pocahontas de l’espace, poum poum ça, c’est fait et pis bon.
Et allez, tu me fais du héros humain le sauveur de la planète, élu par l’Arbre des Âmes à coup de méduses spirituelles, celui qui, sur un coup de sang et de bluff, va réunir toutes les tribus na’vi pour les emmener sur le chemin de guerre, et ainsi les mettre au niveau des affreux humains colonisateurs, grâce à un discours imparable dans le ciné US : le speech du président ultra patriote dans Independance Day, vous vous rappelez ? La rave-transe ridicule de Matrix Reloaded, vous vous rappelez ? Avatar nous a osé un mix des deux, si si.

…………………………

//MEME DANS UNE AUTRE GALAXIE, ILS NOUS FONT CHIER AVEC LEUR DJEMBE
Ah oui, côté musique, c’est l’enfer. Là, si je pouvais, je prendrai James par les joues et je le pincerai très très fort en hurlant à sa face “ON EN A MARRE DES MUSIQUES ETHNIQUES, POURQUOI C’EST TOUJOURS DES TAMBOURS ET DES PERCUS AVEC UNE VOIX MYSTERIEUSE QUI FAIT HMMMMMMM MOOYAAA NAVEE KALADA KALA HMMMMMMM HEIN ? MAIS TU VAS LAISSER LA B.O DU ROI LION TRANQUILLE OU QUOI”.
Voilà, on se tape 2h41 de musiques épiques-exotiques, un ping pong mélodique entre grande chevauchées Valkyriennes et donc la voix mystérieuse qui fait des sons envoûtants du mystère mystérieux tu vois. Et je vous épargne le générique de fin par Leona Lewis, qui vaut son pesant de “My Heart Will Go On“. Et puis non, je ne vous l’épargne pas.

…………………………

//ALBATARD
Thématique lourdingue, scénario convenu, réal’ aveuglée par la technologie, univers pas crédible pour un sou : oui, Avatar est très décevant. Limite, on pourrait le laisser pourrir dans son coin et voilà. Mais le problème, c’est James Cameron. Cet homme a relancé la SF dans les années 80 avec Terminator. Il a fait entrer l’image de synthèse par la grande porte avec Abyss et Terminator 2. Il a fait du mass entertainment de qualité avec Titanic (faites pas genre, vous avez adoré à l’époque).

Et il est arrivé avec son nouveau projet majeur qui, au lieu de nous projeter dans le cinéma de demain, empeste un patchouli de science-fiction ringarde et d’esbrouffe de synthèse masquant une histoire aux relents de restes. Ca aurait été Besson ou Emmerich ou n’importe quel film un peu foiré/foireux, on s’en serait foutu, mais Cameron, quoi !
Le cinéma grand spectacle a besoin de lui pour survivre. District 9 a beau être le meilleur film de S.F de l’année, il n’aura jamais l’aura et le rayonnement de Cameron. Et je pense que ce dernier pense sincèrement qu’Avatar est une pierre fondatrice du ciné woohoo.
Mais Avatar ne sera pas un grand pas en avant : c’est le symbole d’un réalisateur ultime du XXe siècle complètement largué dans la jungle narrative et esthétique du XXIe. Tristes tropiques.
.
.
.
+ (spoilers) :
Libé/Ecrans a adoré
Wired a adoré
Chronic’Art a adoré
Telerama est pour/contre
Flu a adoré
Le Monde est un peu déçu
– Mon voisin de bureau aka Fubiz, a adoré. Il a une tumeur au cerveau mais il ne le sait pas encore.

Ces posts pourraient bien vous intéresser...

Des réactions ?

  • museau de loutre

    Lam, Je t’adule.

  • Pingback: A week of digital life December 23rd | The Juicy Cow()

  • http://Www.Merwen.com Masden via iPhone

    Je trouve les arguments de laam non pertinents. Ce film a été créé il y a plus de 10 ans. Sa sortie a été repoussée car les moyens techniques (textures 3D, animations) ne permettaient pas d’atteindre cette précision. Ce film est loin d’être un navet, mais juste sorti trop tard d’où l’impression de déjà vu. Le scénario n’a rien de nul, il est juste classique. Les effets de spéciaux sont somptueux, les plus beaux moteurs de rendu se sont exprimés. Juste une déception sur les profondeur de champs. Je pensais qu’elles seraient plus réduites, un peu à la wall-E. Pourtant Cameron est un gros geek exigeant en matière d’optiques et cameras !
    Il conçoit/améliore même certaines de ses cameras.

    Bref un film à voir c’est clair, c’est avant tout du spectacle et non pas de la masturbation intellectuelle.

    Quant aux paysages irréalistes, c’est voulu et parfaitement bien créé. Laam n’a rien compris au film, et il a tendance à se la jouer : “j’aime pas ce que les autres aiment…” Assez agaçant (Mais ça doit etre fait exprès) ;-)

    Bon quand tu nous parle photo !

  • Mike

    Et bien voilà une bonne critique appuyé sur des arguments qui tiennent la route ! :-)

    On peut aussi poursuivre sur le fait que le scénario étant créé il y a très longtemps, tout comme la réalisation du film… “James vient de découvrir l’écologie à l’heure de Copenhague.” => ça ne peut tenir la route ! Il a pu attendre cet évènement pour sortir son film, et c’est une excellent idée :D Mais jamais il aurai pu faire un film pour ça…

    (espérons que notre Miss France fera une meilleure journaliste :-) )

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Mais arrêtez de boire le bullshit des RP tss, genre il a fallu attendre que la technologie soit prête pour sa vision de Pandora :0
    Jurassic Park est sorti dans les années 90 et personne n’arrive à voir la diff’ entre les acteur réels et le gros tyrannosaure sous la pluie…

  • elgooki

    lam tu digresses. Autant t’ aimes pas la DA; et la dessus je ne peus que te donne raison. Autant la technique sur ce film est irreprochable.
    jurassic park ca a coute une blinde et ca a vieilli. Ya des plans qui sentent le matte painting a 5 borneset surtout c’ est un film avec de la 3d integree dans du shoot live.

    Avatar c’ est FULL 3d ET STEREO. Et pour l’ instant il fout la pige a tout ce qui existe en matiere de vfx. Sans Apres que ce soit fait avec gout c’ est une autre histoire…

  • Avatar defender

    Bah si dans Jurassic Park tu vois surtout quand le tyrannosaure c’est un robot animé ou une image de synthèse (même si on est d’accord que ses effets spéciaux restent des exemples et ont très bien vieillis.)

    Par contre, le discours n’est pas des RP mais bien de Cameron, le script quasi inchangé est sur internet depuis 12 ans. Effectivement la technologie développée pour le film a nécessité ses douze ans, a nécessité les expérimentations de Robert Zemeckis. La véritable technologie du film n’est pas la création de la planète, mais bien la technologie (appelé performance capture) qui permet de capter 90 % du jeu des acteurs, et c’est ce qui les rends si naturels ces jolis naa’vis . Cameron voulait pour incarner à l’écran les naa’vis des êtres en images de synthèses, et à part mettre 8 ans à recréer chaque naa’vi grâce aux animateurs comme pour le personnage de Gollum dans le seigneur des anneaux, je vois pas.
    Et on est d’accord qu’aller proposer à un producteur de mettre 8 ans pour sortir un film, et donc de payer des animateurs pendant 8 ans n’est clairement pas possible.

    Renseigne toi Lâm, je trouve que tu ne cherches même pas à trouver des bons côtés à ce film. Que tu n’aimes pas la D.A. libre à toi, c’est ton avis ( que j’ai critiqué ;) ) mais que tu t’ acharnes sur tout les aspects du film, sans t’être renseigné dessus, cela ne donne que l’impression pour des gens renseignés pour moi, que tu ne fais qu’étaler ton ignorance. Et lorsque que l’on est aussi lu (et écouté que toi) , je pense qu’un minimum de recherche est nécessaire, voir normal.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Tout à fait Avatar Defender : je reconnais parfaitement n’avoir fait que peu de recherches sur le film. Contrairement à d’autres, je n’ai pas voulu voir d’interviews ou lire de wikis avant d’être allé le voir. Je voulais un regard neuf dessus, pas influencé par son budget colossal ou sa technique complètement inédite.
    Mais je persiste dans le rendu : les na’vi sont tour à tour convaincants et complètement pas crédibles, que ce soit dans leur mouvements ou dans leur animation faciale. Même les monstres de Where the Wild Things Are m’ont paru bien plus crédibles, quelle que soit la technique utilisée !

  • http://twitter.com/tartopome Kinnem

    Plutôt que de lire le pavat de lam, je propose une résumé en image!

    http://twitpic.com/usc2z

  • http://twitter.com/tartopome Kinnem

    pavet*
    un*

    :p

  • http://www.playlistsociety.fr/ Benjamin F

    Complètement d’accord avec cette critique, à la différence que j’ai été un peu moins choqué par les failles de la technique et un peu plus par l’aspect moralisateur du scénario. Le traitement du bestiaire ne m’avait pas sauté aux yeux mais l’analyse est très juste. Au final tout sent ici la recette appliquée…
    +
    Benjamin
    http://www.playlistsociety.fr/2009/12/avatar-de-james-cameron-3510.html

  • http://www.merwen.com Masden

    Maintenant si ;-)

  • Rygar

    Pour ma part j’y suis aller sans attente particulière même en étant conscient
    du buzz;. je suis fan de Sf surtout littéraire; donc à la base, pas porté sur ce genre d’histoire
    et je suis juste aller par curiosité pour la 3d a m’attendant à un bouse mièvre au possible!

    L’histoire est basique, bien que Cameron le mène bien en restant dans ses thématiques! il limite la chose dans sa construction et utilise c’est vrai des poncifs de scénario éculés!

    Il y a des series style battlestar galactica qui ont posé des thématiques sf largement plus interessantes faut le reconnaitre!

    Le truc est que je me suis régalé et suis sorti avec l’envie de revoir le film; ce qui m’arrive
    rarement ; même pour des films que j’ai adorés et qui sont nettement mieux que celui-ci!

    J’ai accroché à son univers; tout simplement!

    En fait je me suis pas trop préoccupé (a ma grande surprise) la tête à repérer les anachronismes et facilités de l’histoire ou que la 3d soit pas top de-fois ou bien que les scifi ai des défauts…C’est con à dire mais j’ai juste pris du plaisir à voir ce film! Et ça je pense c’est grâce en grande partie la l’immersion que permet la 3d!

    Je peut comprendre qu’un fan de manga ou d’animé ; ou on peut trouver des thématiques sf avec des complexités de scénario ou de personnages super intéressant; soit blasé face à ça!

    En clair, ce film, pour l’apprécier, faut adhérer à l’univers; sinon; c’est sur, tu te fait chier et tu regarde ça comme une cinématique de jeux vidéo!

    Je me dis que Jack Vance aurais apprécié cette création d’univers ; j’ai toujours trouvé ça dans ses livres ; une histoire simple mais qui te fait découvrir un univers, des peuples, une zoologie! C’est bourré de caricatures et d’anachronisme et ça reste un plaisir à lire!

    Je dis pas que c’est un chef d’œuvre, ni la révolution technique annoncée ( a l’inverse des effets techniques de Terminator 3 qui ont marqués un tournant ) bien que les moyens mis en œuvres le soit)! Je suis triste pour quelqu’un qui sort de ce film et dis: c’est nul, c’est moche je me suis fait chier! avec les argumentaires que tu donnes ; beaucoup justifies et réfléchis (trop).

    Bref soit t’as encore cette vision enfantine qui permet de t’émerveiller et apprécier la chose; soit t’es un adulte qui à trop de références ou d’analyse et tu passe à coté d’une jolie aventure!
    Esprit critique et analyse sont nécessaires, mais quelquefois gâchent le plaisir !

    Pour finir continu comme ça; c’est toujours un régal de lire ton blog!

  • http://www.leblogdelamechante.fr Eleonore bridge

    Pfff j’arrive après la bataille mais bon… Moi je n’ai qu’une chose a dire : le scenar est minable qu’est-ce que je me suis emmerdée !! C’était EXACTEMENT la même histoire aux détails visuels près (la nature qui s’allume sous les pas) que Zach et Crysta / Ferngully un dessin animé pour enfants ! Je l’aimais ce dessin animé mais quand j’avais 12 ans…

    Et puis le gros méchant marine j’en parle même pas c’était grotesque. Bref… J’ai fait une indigestion de peinture phospho (pouaaaah) et j’ai trouvé ça trèèès long.

  • elgooki

    C’ est dommage de tirer a boulet rouge sur ce film. Tout le monde a une brouette de films limite voir pas terrible dans son pantheon. Mais comme ca fait parti de notre madeleine de proust et bien on leurs pardonne. Moi star wars j’ ai les yeux qui saignent des que j’ en vois un. C’ est pas pour ca que je vais en degoute les autres. Je trouve que matrix ca arrive pas a l’ orteil de dark city et c’ est pas pour ca que je vais empecher les d’ aller le voir. Et pourtant du “visionnaire” et du “jamais vu” on s’ en est bouffe des camions entiers avec c’ est 2 derniers alors que starwars dans le genre bbaaaatteeaaauuu ca se pose bien et matrix c’ est la compile du geek 90′ s avec du gap a l’ interieur.
    On peut pas vraiment etre credible quand on se fait une soiree patrick swayze parce que l’ acteur est mort (objectivement il a fait quoi comme film potable) et tirer a boulet rouge sur le dernier cameron en pointant du doigt le marketing (faut pas etre aussi candide) et la com du film. Il est passe ou le second degre et le recul? Apres lam je crois que t’ as decide de mettre ta panoplie de “vieu con” expres pour ce film. C’ est pas grave on en a tous une et des fois ca fait du bien….

    Ce film n’ est pas un chef d’ oeuvre c’ est un produit. Prenait le tel qu’ il est ou allez voir where the wild things are. Excellent filme de jonze d’ ailleurs.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Là, c’est toi qui fait des racourcis mon elgooki : le jour où je comparerai Avatar et Roadhouse, ok, tu pourras me dashcanceltoultra sans soucis.

    Avatar est un film plat à l’esthétique douteuse et ce n’est pas mon avis de vieux con, mais bien de celui d’un fan de S.F et d’histoire imaginaires qui aime se faire embarquer.

    Je ne voulais pas parler (tout de suite) du dernier Jonze, mais quelle que soit la technique, ses monstres véhiculent tellement plus de crédibilité et d’émotion qu’un na’vi !

    Et arrêtez de dire “ouais, ils sont bleus mais c’est pour rendre hommage à l’origine du mot”. Super le big up, à ce moment il aurait fallu jouer à fond sur la culture indienne, non ?

    Ouais, ce film m’énerve.

  • AmP^

    Salut,

    en fait, on dit “Je suis allé voir” et non “j’ai été voir”, c’est pas très français.
    Bye.

  • Tehofil

    Moi, on m’a obligé à aller le voir… je savais que j’allais me faire chier… resultat : je me suis fais chier…
    Merci Lâm, d’avoir approuver le fait que j’ai perdu 3h de ma vie…

  • Tehofil

    Pas mal l’interview de Gans … c’est bien lui l’enflure qui a massacré Silent Hill et Crying Freeman =D ?

  • Adrian

    Soyons d’accord. Je supporte difficilement d’argumenter dans des espaces aussi “conviviaux” que les commentaires d’un blog, où l’on assiste plus souvent à qui-insulte-le-mieux-son-voisin qu’à un réel débat; mais quelques rappels s’imposent, surtout dans la façon dont Lâm considère la faune et la flore de Pandora (j’avoue être très étonné de ne pas avoir lu beaucoup de remarques acerbes sur ce nom peu inspiré).

    J’ai personnellement vu Avatar avec un ami, déçu, qui m’a confié en sortant avoir cru que le scénario avait été écrit par Cédric T., un malheureux camarade de collège que nous humiliions à l’époque pour sa naïveté excessive.
    Je ne vais pas m’étendre sur les personnages du film, un véritable panorama de tous les archétypes du cinéma américain, ils ont suffisamment eu leur compte; je rajoute une mention spéciale pour le héros principal, mou, plat, au point que même son double bleu fluorescent est plus charismatique que lui. Avatar ne présente pas les personnages les plus profonds de l’histoire du cinéma, et c’est un euphémisme.
    L’histoire est, au premier abord, téléphoné : pour ceux qui craindraient des spoilers, je suis au regret de vous annoncer que oui, le héros va triompher à la fin, les personnages les plus antipathiques vont en prendre pour leur grade et les Na’Vi, sympathiques croisement de faunes et de léopard couverts de peinture bleue, vont être en définitive sauvés.
    Avatar semble, de ce point de vue, ne pas différer beaucoup des films qui passent en quatrième partie de soirée sur des mauvaises chaînes de la TNT.

    Néanmoins, Avatar présente une certaine réflexion, sur la culture, la nature et la religion, imparfaite, qui ne casse pas trois pattes à un Lévi-Strauss, certes, mais ne se réduit pas pour autant à l’accumulation de clichés et de conventions qui entourent aujourd’hui l’écologie.
    Un premier point sur la nature. Je trouve la remarque de Lâm, qui se plaint que les animaux ne soient qu’un mélange de créatures terrestres déjà connus, très malhonnête, pour le “grand amateur de science-fiction” qu’il déclare être: toutes les créatures imaginaires sont des collages d’animaux déjà existants, cela frise l’évidence, mais se plaindre de ceci relève d’une franche mauvaise foi, surtout en science-fiction où les extra-terrestres sont souvent des genres de mollusques ou de blattes.
    Ensuite, je crois que mettre à toute la ménagerie une paire d’yeux en plus ou les faire respirer par des sortes de grosses branchies sous le cou ne relève pas d’une tentative bâclée de faire “plus alien”: les bébêtes pandoriennes ont toutes quatre yeux de la même façon que les animaux terrestres en ont, en majorité, deux; à mon sens, cela donne un peu plus de crédibilité à Pandora, quand les concepteurs auraient pu se livrer à de sombres délires, en faisant jaillir des animaux sans caractères communs.
    Il n’y a ensuite absolument rien d’anormal à rencontrer des créatures multicolores et des animaux sombres dans une même forêt: les mainates, des oiseaux noirs comme la nuit, vivent sur notre planète dans les mêmes endroits que les paradisiers aux couleurs excentriques ( J’entends déjà les râles de fébriles forumeurs qui vont m’accuser de jouer à monsieur-je-sais-tout, quand eux n’hésitaient pas à étaler leur riche culture des effets spéciaux trois commentaires plus hauts). Voir s’illuminer des plantes n’est pas non plus incongru, la bioluminescence est le mode de communication le plus répandu parmi les êtres vivants de notre planète, surtout dans les abysses, où pourtant, les prédateurs rôdent.
    Je suis au final surpris que personne n’ait fait de remarque sur les rochers; les plus observateurs l’auront vu, vers le milieu du film, les héros pénètrent dans un lieu où les rochers tiennent en suspension dans les airs, quand, jusqu’à nouvel ordre, une pierre, ça ne vole pas. Un manque de conscience professionnel évident de l’équipe avatar.

    Quant à la réflexion véhiculée par le film, sans être révolutionnaire, elle est loin d’être simplette: on pourrait y voir un grossier message selon lequel il faut être à l’écoute de la nature et ne pas la détruire, sinon elle se vengera en nous attaquant avec ses rhinocéros mutants. Non. Le film aurait été véritablement niais si le “héros” principal était parvenu, après l’âpre bataille des Na’Vis contre les humains, à aboutir à un compromis entre les deux espèces, l’une prélevant ce qu’elle avait à prélever sur la planète et rien d’autre, sans troubler la paisible vie de Pandora et de ses habitants bleus. Notre “héros” aurait été un genre d’ambassadeur entre les deux nations et tout serait rentré dans l’ordre.

    Le film est pour le coup, plus complexe: le héros passe par un parcours initiatique au cours duquel il adopte la culture de l’Autre, pas seulement leur langage, mais aussi leur comportement, leur façon de s’exprimer avec des gestes. Il y a alors un questionnement sur la notion de culture, et, finalement, d’identité, puisqu’il finit par rejeter le monde des hommes pour se fondre dans son avatar, comme s’il était impossible de mélanger les deux cultures, une conception très radicale. Les Na’Vis, que l’on avait tenté de coloniser, parviennent finalement à imposer leur propre culture dans un retournement peu commun.
    La notion d’identité se retrouve bien sûr derrière l’idée d’avatar, mais aussi avec les armures mobiles qu’utilisent les hommes pour se battre, la technologie dénature alors l’Homme autant que l’avatar du héros l’a éloigné de sa propre culture.
    Enfin, la conception même de Pandora; cette idée de planète-déesse à laquelle tous les êtres vivants sont reliés par une mémoire commune renvoie au concept de monisme, selon lequel tout est fait d’une même substance, et où Dieu et la Nature ne font qu’un; les rites des Na’Vis, si pittoresques, où ils se cramponnent les uns aux autres, ne font en fait que renvoyer à cette idée d’unité. Avatar n’est pas un film profondément métaphysique, mais cela méritait d’être souligné.

    Si Avatar n’est pas l’oeuvre philosophique de l’année, il a néanmoins, par ses références au colonialisme ou à la géographie culturelle (considérer un espace géographique par l’importance culturelle qu’il prend pour la population locale, ici l’arbre sacré des Na’Vis), un fond culturel et théologique; la plupart des oeuvres de S-F en sont aussi pourvues, mais peu l’exploitent à un tel point.

    Pour finir, je ne débattrai pas des questions techniques du film: aussi “révolutionnaire” que l’est sa technologie, elle sera dans dix ans dépassée, et nous trouverons tous, cette fois-çi, le film affreusement laid.
    Il reste que le film Avatar va certainement susciter autant de débats et de discussions passionnées que l’affaire Dreyfus ou la constitution européenne de 2005 ne l’ont fait par le passé :p

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Hello Adrian,

    Reflexion intéressante (malgré le format commentaire :), surtout dans le choix ultime du héros qui, il est vrai, diffère du classique “je dois retourner auprès des miens car je suis qui je suis” etc.

    J’ai vraiment beaucoup réfléchi à ce film et malgré le pamphlet pondu, j’ai du mal à en penser autre avec le recul : une grande déception, doublé d’un manque de crédibilité flagrant pour de la S.F “révolutionnaire”

  • Mhraya

    http://louvreuse.net/Critique/avatar.html pour ceux ayant encore un poil d’ouverture d’esprit :)

    Lâm : Pourquoi geek ? Car tu n’as rien compris à la performance capture (“Mais arrêtez de boire le bullshit des RP tss, genre il a fallu attendre que la technologie soit prête pour sa vision de Pandora :0” OMG), car tu compares la synthèses du film à de pauvre cinématique de JV (bonjour les références haha), car tu ne vois même pas une des nombreuses lecture du monde de Pandora-aka-Internet (pas assez évident ?), car tu préfères garder ta posture anti-avatar façon troll sans creuser plus loin (manque d’ouverture d’esprit ?) et surtout sans tenir à Final Fantasy quand on parle d’un monde vivant (Gaia), putain, ça fait mal…

    Allez, cadeau : http://rafik.blog.toutlecine.com/15639/I-m-Back-Mozeufeukeu/

    En fait, après lecture de ton blog, j’ai découvert en toi le porte parole des faux-geek, plus bobo’, plus hype, que n’importe qui. Ca me donne envie de vomir :(

  • Adrian

    Bon, je termine mon commentaire par une dernière impression d’ensemble:
    Avatar est un film biscornu, ce n’est pas la Liste de Schindler de la S-F (Travolta déclarait ceci à propos de son prodigieux nanar “Battlefield Earth”), mais ce n’est pas non plus un sous-navet.

    Intéressant par certains endroits, bâclé et idiot sur d’autres points, ce n’est pas le film à voir en priorité cette année; mais comme la plupart de vos proches vont tous l’avoir vu, et en venir aux mains dans des débats endiablés pour décider si Cameron est un génie du septième art ou un immonde tâcheron, vous aurez du mal à y couper ;). A voir pour se faire un avis, donc.

    Et, par pitié, que l’on nous arrête à chaque fois de parler de révolutions dans les effets spéciaux:
    il y a une dizaine d’années, j’étais émerveillé par la série Animutants http://www.youtube.com/watch?v=rCMOGPX8-I8&feature=related qui passait à l’époque pour un must dans son graphisme, quand aujourd’hui elle me fait doucement rigoler.
    Dans trois ans, nous nous bidonnerons tous franchement devant les affreux schtroumpfs géants inexpressifs d’Avatar (et certains le font déjà).

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    On est d’accord, sur la technique toujours mieux, mais j’ai revu récemment Jurassic Park, je trouve que les effets spéciaux n’ont pas vieilli d’un pouce. On a beau en connaître les trucages depuis des lustres, un Tyrannosaure reste un putain de gros Tyrannosaure :)

  • http://johnplissken.blogspot.com/ John Plissken

    Bon la fatigue et la non inspiration totale du moment vont faire que ce post sera courtissime. Je partage la plupart des arguments de Lam, dont la critique m’a bien fait marrer – putain mec chui jaloux de ton style, j’ai l’impression que le mien fait soupe tiède à coté et pourtant je suis journaliste, d’où les boules.

    A l’actif d’Avatar : je ne me suis pas fait chier pendant les 2h41 de projo ; on en prend plein la gueule, difficile de le nier ; et heuuuu… c’est tout.

    Au passif : les archétypes exaspérants typique d’une lucbessonisation de Cameron (je l’ai deja écrit ici : http://johnplissken.blogspot.com/2009/12/avatar-un-navi-contraste.html) ; une philosophie ecolo-new age démago crispante ; la musique hoputaaaaain qu’elle m’énerve ; des personnages/acteurs absolument sans relief (un comble nan ?), à part peut être à la limite Neytiri/Zoe Saldana.

    Je ne peux pas me prononcer avec force argument sur l’aspect strictement technologique du pari Avatar, n’étant pas un professionnel de l’image/nouvelles techno. Je peux juste juger ce film sur mes critères cinématographique, et je le trouve vraiment décevant à cet égard. Ce qui me frappe chez les défenseurs d’Avatar, c’est que leurs arguments se basent quasi exclusivement sur la facture visuelle du film, qui pour moi s’apparente presque à du “visual porn”. Une débauche audiovisuelle, une orgie de spectacle qui suffit aux fans du film, quand bien même ces derniers reconnaissent que “oui bon, le scénario casse pas trois pattes à un canard/n’a pas inventé l’eau chaude, mais quel spectacle !!!”
    Plus que de révolutionner le ciné, j’ai l’impression désagréable qu’Avatar inaugure l’ère, regrettable à mon avis, d’une nouvelle façon de voir et vivre les films. On démissionne totalement pour le scénario et l’épaisseur des personnages, au prétexte que tout a déjà été inventé… peu importe l’or massif d’une histoire, tant qu’on a l’ivresse du spectacle, le shot d’adrénaline pour lequel on a payé. Du pain et des jeux quoi… Et je suis moi même, comme toi Lam, un gros gros gros amateur de SF/blockbusters/ciné de genre US, ex lecteur avide de Starfix, magazine qui m’a fait découvrir et aimer Cameron à une époque ou tous les bande mous de la critique intello lui chiaient dessus.

    Bref, merde je voulais faire court, et pis à l’arrivée je fais un plus long. il est nul mon post ! Très impressionné par le nombre de tes comm’ en tout cas, décidément je suis très jaloux ce soir !

    Bravo encore pour ta critique, j’ai bien ri.

    End of transmission…

  • http://zoone111.free.fr ZoOne

    violent ce fight autour de ce film…
    Étonnant que ça déclenche autant de véhémence pour un sujet si peu primordial…

    Et la misère et les guerres dans l’monde….. Vous y pensez à ça???

    Je déconne bien sûr :D

    Bref, merci pour ces critiques et contre-critiques et hyper contre-critique force bleu (bah oui forcement…)

    Bref, je le verrais : Surement ; Je posterais…. : Peut être… ;)

  • Liguevin

    J’ai pas vu le film (du moins pas encore) & là je sais plus quoi penser ^^’ Je reste quand meme sur mon premier avis qui est de rester sceptique et neutre jusqua que je le vois …
    Sinon, C quoi le jeu de mot avec l’Ubnotonim ou je sais pas quoi ?

  • casperiko

    ca fait pensé a un-obtain(to)-ium(suffixe évoquant un élément de la classification périodique), en gros

    Élement-impossible-a-obtenir. un classique SF en fait.

    Sinon personne ici souligne le manque de lumière de la version 3D non Imax ?

  • Locutus

    C’est incroyable l’engouement pour ta critique. Voilà comme toi je suis un fan de SF, comme toi je voulais être surpris, comme toi je suis aller dans les meilleures conditions : bien placé, IMAX 3D… Et lorsque j’ai vu ton article j’ai détourné le regard, je voulais le voir avant de te lire. Et le résultat est que je suis à 800% d’accord avec ta critique et certains arguments me sont venus pendant le film.
    Je suis un fan de T2, j’ai aimé Titanic sans parler de Abyss, mais là on touche le fond. Je travaille dans les effets spéciaux et je peux dire que cela n’a rien, mais rien de révolutionnaire. Je suis sur que coté scénarios Besson fait mieux maintenant, la musique est juste insupportable et on attend après les 2 premières notes du thème à ce que Céline Dion déboule ! Mais c’est surtout l’impression d’avoir vu ce film 300 fois auparavant ! Titanic on connaissait tous la fin mais on était scotché, ici on attend une seule chose c’est que cela se termine (sur la fin que l’on a deviné au bout de 30 min) ! Bref, énorme déception, de plus je suis sortie avec un mal de crâne après le film….Cameron s’est fait plaisir et c’est tout, il a réalisé son rêve d’enfant sans prendre de recul et je suis sur d’accepter les critiques lors de la production, connaissant le caractère du Monsieur. Mais ce qui me revulse le plus, c’est que l’on sent que le film a été coupé de tel sorte que lors de la sortie du Blu-Ray on nous le refourgue avec 30 a 45 min de suppléments.
    Et tout le bullshit autour de la nouvelle technologie c’est juste que dans 6 mois, ce film sera la vitrine pour les nouveaux ecrans 3D avec les nouveaux lecteurs…….. Vite vu, vite oublié ! Allons voir Sherlock Holmes !

  • http://www.flickr.com/photos/boblatige/ Bob_la_tige

    “années-lumières-proof”, L’année-lumière est une unité de distance, pas de temps.

  • http://www.percheesurmabranche.fr La perchée

    roooh. Bah moi j’en suis folle de ce film. Certes pandaora n’est pas réaliste, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. C’est beau, envoutant et magique.

  • Pingback: Archiguy a.k.a Lapin a.k.a Guillaume :: sur avatar()

  • Pingback: MAJ-Critique Avatar… « Le blog de Tom()

  • ehcehc

    Bon moi aussi je me dois d’apporter ma pierre à l’édifice des com de ce post. J’ai lu ta critique mais pas les 233 com’ en dessous, donc peut être que ce que je vais dire là a déjà été dit. Mais j’en doute vu l’aperçu que j’en ai eu en scrollant tout en bas de cette page kilométrique, et qui me fait dire que les lecteurs de ce blogs sont plutôt … comment dire …”disciplinés”.
    Ta critique ressemble en faite à une caricature de critique, et on pourrait aisément la confondre avec un troll si seulement elle apparaissait pas tout en haut de la page. Heureusement que tu es globalement drôle sinon ça passerait pour de l’acharnement bête et méchant.
    Tu avais peut être des chaussettes propres mais tu as sans doute oublié ta “suspension of disbelief” chez toi avant d’aller au ciné. J’en suis navré pour toi, parce que franchement pour penser au camouflage des ptérodactyles et des cucurbitacé de Pandora pendant le film faut être un adepte de la hard SF, du style “y’a pas de bruit dans l’espace alors les explosions dans star wars c’est pas réaliste”. Nan mais qu’est ce qu’on en a à foutre du réalisme, on est au ciné, pas à une soutenance de thèse d’astrophysique !
    Ensuite Avatar n’est pas du tout une “fable écologique”, mais plutôt un film d’action new age, plus proche en fait de Die Hard que de Europe Ecologie.
    Et critiquer la faiblesse du scenario et les gros clichés narratif avant d’annoncer avec aplomb que District 9 est meilleur je trouve ça assez balaise de ta part. C’est vrai quoi , y’a pas du tout de clichés dans District 9, ils ont pas du tout utilisé la GROSSE FICELLE de l’apartheid, ou celle de l’oppresseur qui se trouve opprimé, ou celle du mutant rejeté…

  • Baptiste

    Lam: “Je viens de percuter sur le nom du minerai, qui me titillait : de l’Unobtanium.
    Mais quel roi du jeu de mot ce Cameron o//”

    Tu viens surtout de prouver à tout le monde que tu ne sais pas de quoi tu parles car le mot unobtanium est un néologisme connu depuis des lustres dans les romans et l’univers de la Science Fiction.

  • violette

    MERCI MERCI M. Lâm, pour cette review très bien ficelée qui va m’aider à faire redescendre sur Terre tous les gens de mon entourage qui vénèrent Avatar.

  • Pingback: Mieux vaut Avatar que jamais ? « florent chevallier()

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    C’est tout aussi ridicule alors. Pourquoi utiliser un terme gimmick et clin d’oeil quand on veut dépoussiérer le genre ou rendre l’objet de la convoitise humaine un minimum crédible ?

  • Fred

    Je suis allé voir le film à reculons dégouté, par tout le battage médiatique dont il avait fait l’objet.
    Les premières images ne m’avaient pas du tout convaincu.

    Et…sentiment mitigé…
    les 2h40 passent plutôt vite, j’ai trouvé le tout plutôt joli mais pour résumer on a droit à des schtroumpf géants qui ont volé le scénario de “danse avec les loups” et qui ont rajouté une zik de celine dion à la fin….

    La révolution cinématographique annoncé n’a pas eu lieu mais cela reste un bon fim pop corn qui se laisse regarder.

  • Indigné…

    Je ne me lancerais pas dans un grand discours pour défendre ce film évènement, car pour vous tous c’est peine perdue, on ne peut pas ouvrir les yeux à un aveugle.

  • elgooki

    242 comments…

    Pas mal pour un sujet aussi futile….

    donc comme il manque tout les mots de la tradition des discuussions a la con j’ en mets

    – subjectif
    – faciste

    Prochain objectif, faire tenir cette loop talk jusqu’ a la fin de l’ exploitation en salle.

    Et pous faire avancer les choses. Avatar ca pux, Where the wild things are ca roxx.

  • http://virgoblog.wordpress.com Virgo

    Salut,

    Je me suis pas embêtée à lire tous les commentaires, mais pour le coup, je suis d’accord quasi-mot pour mot avec ce que tu as dit. Nan mais Billie Jean, quoi, j’ai eu le même sentiment!

    La seule chose, c’est sur le message écolo-con. En fait pour moi, c’est une constante du cinéma de Cameron, ce truc sur la nature qui reprend ses droits et l’humanité qui s’auto-détruit.
    – Terminator 1&2: auto-destruction, monde post-apocalyptique qu’il faut éviter, peur créée par les machines
    – The Abyss: même auto-destruction (épouvantail nucléaire), les aliens qui menacent d’éradiquer l’humanité pour préserver la Terre, etc.
    – à la rigueur, même Titanic (l’iceberg contre le bateau) mais c’est super tiré par les cheveux.
    Bref, Cameron n’a jamais été subtil dans ses messages, mais c’est à la limite pas pour ça qu’on l’aime (j’aime beaucoup tous les films que j’ai cités). En revanche, Avatar, c’est vilain esthétiquement (et daté).

    Je suis pas sûre de me remettre un jour de la déception…

  • SD_Ken

    mm allez 300 coms de futilite ou on impose nos gouts et on reste braque sur nos avis et completement hermetique a chaque remarque! On peut y arriver!!!

    Je lance le 244 eme!
    Critiquer le scenar c est bidon! C est vrai quoi, il s agit d immersion et d ailleurs si on pousse le concept (de l immersion) jusqu au bout..le scenar ne rajoute pas grand chose.
    Un peu comme un film de Jackie Chan ou Marc Dorcel, critiquer le scenar ouais bon….voila quoi, vous savez tres bien que l interet des films se situent ailleurs que dans l histoire.
    En plus, je suis persuade que vous avez moult de films que vous avez kiffe et qui a un scenario classico/basico vu et rerererevu. En plus Cameron quoi! Faut pas s attendre a grand chose niveau scenar et c est pas nouveau!

    Bref, y en a qui kiffe le Star Tour a disney et d autres qui trouve ca a chier. Questions de gouts ni + ni -. Lam a pas kiffe, il a pas de gout ca arrive… XD

    “Je travaille dans les effets spéciaux et je peux dire que cela n’a rien, mais rien de révolutionnaire.”
    [TAUNT:ON]Ben peut etre pas revolutionnaire je te l accorde…mais on ne peut nier que techniquement on a franchi une etape. Sinon travaillant egalement dans les “effets speciaux” je peux te suggerer de changer de metier si tu penses le contraire..[TAUNT:OFF]

    De toute facon ceux qui n ont pas aime sont des nazis et pour les autres des fanboys de merde qui devrait prendre de la graine du site sony defense force en matiere d objectivite…..

    Note: les trolls vaincront!

  • Flow

    Je n’avais pas envie de débourser un sous pour allé le voir pour finir on m’a proposé d’y allé (et même de payer ma place) ça ne se refuse pas ;)

    Le scénario est super bateau : ya les méchants … le très mechant… ya les gentils …. et le très gentils… Mais j’ai tout de même été bluffé par les paysages et la 3D bien utilisée. Je trouve que ça plonge le public dans un paysage avec un rendu réaliste.

    C’est un peu long aussi :)

  • Clémence

    coms pitoyable
    quand cs sortiré un film avc un rendu aussi bien que celui ci
    surtout ne me demandé pas d’allé le voir sa risque d’être ennuilleu

  • http://www.code-flakes.com Tristan

    Je confirme ! J’adore les blockbusters, en général si le film est spectaculaire je peux accepter un scénario vaseu (par exemple j’ai bien aimé Transformers 2) mais là pour Avatar le visuel me tente absolument pas.
    Comme le dit un autre commentaire, pour moi la meilleure scène de synthèse de l’histoire c’est la scène de Jurassic Park avec le tyranosaure. C’était il y a 15 ans ! Je l’ai même revu il y a 15 jours pour voir si ça n’avait pas pris de l’âge et c’est toujours aussi parfait. Sans compter qu’il y a un scénar, de bons acteurs et une excellente gestion de la tension entre les scènes d’actions et les scènes plus calmes. Un vrai talent de raconteur d’histoire.

  • http://silphi.fr Silphi

    Yo mec, comme dit la dernière fois, j’ai donc été voir Avatar ce soir.

    3D, VO, tousa tousa.

    Bon, je vais grosso modo redire le truc que je pensais au départ. Selon moi, le film n’a rien de révolutionnaire dans sa partie technique. Si Blizzard faisait un film, je pense que ça serait bien plus impressionnant, tant dans la réal que dans l’exécution. Concernant les effets spéciaux, ma première grosse claque, ça a été Terminator 2 et le T1000. Ensuite, il y a eu Independance Day où je me suis dit que tout pouvait être fait dans la démesure. Pour la synthèse, ce sont les vidéos de Blizzard dans Warcraft 3 ou Diablo. Bref, je pense pas qu’il y ait donc un quelconque “pas” de franchi avec ce film.

    Concernant le parti pris “artistique”, j’ai eu l’impression qu’on était dans une forêt imaginée sous retour d’acide. C’est clairement Discoland avec ces petits trucs qui s’allument partout. Je pense que Darwin doit se retourner dans sa tombe tant les vecteurs d’évolutions ne me semblent pas appropriés. Pour la partie 3D, j’ai trouvé ça assez chouette par contre.

    Sur le scénario, j’ai eu l’impression de voir un remake de Pocahontas en fait. De plus le background SF (2154 quand même) me parait assez aberrant concernant les non évolutions mais bon. Passons.

    Au final cependant, j’ai pas passé un mauvais moment et les deux heures et quelques ne m’ont pas parue trop longues. Je dirai donc qu’au final le film est un divertissement passable mais est loin d’être la révolution qu’on a essayé de me vendre partout. Du coup, je serai moins virulent que toi mais globalement, on peut dire que je suis d’accord et ça me fait quand même un peu de peine ;)

  • http://silphi.fr Silphi
  • elgooki

    juste pour couper court a fausses idees qui me donne envie de pietiner des poussins. D’ un pur point de vue technique avatar est un bond technologique phenomenal. C’ est pas dans le fait de faire une jungle, un alien (ou meme 10), ou un mecha et tout le toutim. C’ est parceque:
    – les persos sont present (acting et expression faciale d’ une finesse jamais vu, contact au sol est interaction toujours nickel)
    – il transmettent de vrai emotion d’ acteur et pas de marionettes. Les dernieres performances de ce style c’ est pirates 3 (15 persos haute def) et gollum (1…). La il ya au bas mot 40 persos de hautes volee.
    – Et la presence de tout ce qui est dur a faire en 3D (sous entendu computer graphics ) a savoir la nature dans tout ses elements (eau,vegetations,feu,fumee) est present pendant 90% du film. Pareillement dans un niveau jamais atteint (ILM peut aller se rhabiller avec les derniers starwars).

    Ce que je veus dire c’ est que la creation d’ un univers entier en hyperrealisme (donc en partant de rien puisque quasiment tout le film est full 3D) etait la derniere limite qu’ avait les techniciens et les cineastes pour laisser libre court a tous leur delire. C’ est effectivement du jamais vu sur ce point. Le paradoxe c’ est que ca doit semble naturel a l’ oeil du spectateur. Etre discret en somme pour que notre oeil n’ essaie pas de reinterpreter l’ image comme etant presque realiste. Rien que les fougeres qui partent dans tout les sens a cause de l’ helico qui se pose a cote, c’ est un casse tete sans non pour que l’ oeil “accepte” ce comportement comme realiste. Imaginez l’ everest d’ emmerdes qui se profile a l’ horizon pour lui faire “accepter” la foret derriere, les 4 persos et le vehicules qui vont avec . Maintenant ca dur 2h48 avec tout le tas de scenes d’ action. Honnetement, d’ un point de vue technique c’ est un fantasme de gamin pour la plupart des gens qui font des vfx. Ca depasse les reves les plus fou de la plupart d’ entre eux.
    Et n’ en deplaise a silphi les mecs de blizzard sont pas a meme d’ assumer un truc comme ca. C’ est juste titanesque comme taff. D’ ailleurs pour moi les cinematiques de wow c’ est pas non plus le summum de la qualite et du bon gout (je viens de les remater pour etre sur qu’ on parle de la meme chose).Rien que le heros qui se reveille en gros plan dans les cendres dans avatar, ils pleureraient en regardant le story board.

    Alors moi aussi ca me soule que ca soit utiliser pour de la sous SF des 90. Que l’ histoire sente l’ ecolo-newage de bas etage. Que la DA parte dans tous les sens et surtout dans le charge et pas de bon gout. Oui tout ca m’ as donne la grosse deprime parce que c’ etait scripte et telephonai (suspens 0 pour celui qui a louer plus de 10 films dans sa vie). CA m’ a soule mais…

    …c’ est pour moi un mauvais film mais une experience visuel sensationel et inedite.

  • Erik
  • Pingback: Avatar | MatooBlog()

  • Tehofil

    Bon…ça m’a donné envie de regarder Pocahontas :/

  • http://www.lazylistening.com Sir_carma

    Putain mec, tu fais plaisir. T’as écris tout ce qui me faisait chier d’écrire à propos d’Avatar.
    Je rejoins à 103% ta critique.
    Vu Max et les maxitrognons hier, bordel là je me suis pris une belle claque.
    Revu toute la 1ère trilogie SW (acheté les adidas today!!), et y’a pas à dire, des putains de costumes réels (chewie, wookies, etc.), ca change un peu beaucoup la donne coumême. Je pense que ça a également joué sur mon appréciation de Max et les maxistreums.
    ON A ENVIE DE LES PRENDRE DANS NOS BRAS !
    J’ai pas envie de serrer un navi dans mes bras, ils ont l’air de coller en plus :x

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    AVATAR CAIDLAMERDEUH

  • http://www.zoebaujard.com christian

    Une question pour Mr Lâm : est-ce le post 2009 qui a eu le plus de commentaires ?

  • Tactiflette

    Soutenez la cause!
    Avatar ne vaut pas tout ce battage médiatique :
    http://www.facebook.com/group.php?gid=247183693176&ref=mf

  • Aleks

    Excellent point on Cameron’s “AVA(re)TAR(d)” :

    “Still, would it be totally annoying to point out that the whole White Messiah fable, especially as Cameron applies it, is kind of offensive?
    It rests on the stereotype that white people are rationalist and technocratic while colonial victims are spiritual and athletic. It rests on the assumption that nonwhites need the White Messiah to lead their crusades. It rests on the assumption that illiteracy is the path to grace. It also creates a sort of two-edged cultural imperialism. Natives can either have their history shaped by cruel imperialists or benevolent ones, but either way, they are going to be supporting actors in our journey to self-admiration.
    It’s just escapism, obviously, but benevolent romanticism can be just as condescending as the malevolent kind — even when you surround it with pop-up ferns and floating mountains.”

    http://www.nytimes.com/2010/01/08/opinion/08brooks.html

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Excellent.

  • quentin

    Juste une remarque scientifique : le fait que les animaux aient “systématiquement” une paire de membre en plus n’a rien d’aberrant, au contraire : selon la théorie de l’évolution, ces animaux sont tous cousins, donc ils partagent des caractères semblables.

    Ce n’est pas un hasard si les animaux terrestres vertébrés ont presque tous 4 membres ! Sur Pandora ils en auraient presque tous 6…

    En fait Avatar est plutôt réaliste scientifiquement par rapport à de nombreux films. Voir cet article : http://www.sciencepresse.qc.ca/node/25546

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Oui mais alors : pourquoi les Na’vis n’ont que 4 membres, comme des humains bien comme il faut ? Et surtout, pourquoi plus de membres quand la gravité de Pandora ne représente que 80% de la gravité terrestre, d’après ce même article ?

  • quentin

    Pour les 4 membres des Na’vis : oui c’est clair… J’aurais été scénariste, je leur aurai mis au moins des membres atrophiés.
    Sinon on peut imaginer une adaptation au milieu forestier des ancêtres lointains ? (plus de membre = plus facile de grimper aux arbres = espèce survivante).

    Enfin à la limite peu importe, c’était juste pour dire que sur le plan du réalisme scientifique, ce n’est pas le pire, après le scénar reste assez bidon sur pas mal de choses, surtout les clichés ethnie/messie…

  • liss

    Vous critiquez le scénario du film alors qu’il est trés bien, je suis désolé, on ne sait pas ce qui va se passer, à des moments on à même l’impression que le hero va echouer. Il faudrai quand même arréter de critiquer l’un(si ce n’est le meilleur) film au monde.

  • Promesses

    Les 264eme est pour moi.
    Je sors du film la, je suis du même avis sur certains points que tu énonces.

    Pour autant, j’ai apprécié ce film. J’ai réussi à être transporté. J’étais dedans.
    Et quand je vais au cinéma, c’est justement ce que je veux. En un sens je veux que le film me touche de quelque manière que ce soit.
    Le scénar ok, vous en avez deja bien parlé.
    Le méchant, bah il est méchant quoi.
    Dans l’ensemble, il est clair que c’est simplet.

    Perso, je m’attache plus sur le fait que j’ai payé 9 euros et ce film a réussi à me transporter.

    Comme dit Elgooki, je voulais un bon gros hamburger, c’est ce que j’ai eu.

    C’est marrant tous les commentaires, on ne dira jamais assez, les gouts et les couleurs hein…

  • Tehofil

    Lâm : “Oui mais alors : pourquoi les Na’vis n’ont que 4 membres, comme des humains bien comme il faut ?”

    Oui, Cameron aurait mieux fait de pousser le concept de l’amour interraciale bien plus loin, en faisant des Na’vis des êtres monstrueux (tentacule, antenne, etc…)
    Alors que les Na’vis en l’etat sont très proche des humains, a tel point qu’on peut les trouver beau ou meme”sexy” selon nos criteres d’humain ! De qui se moque-t-on franchement ?

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    :)))

  • http://www.flickr.com/photos/monsieurzenein/ Monsieurzenein

    Awesome ! haha

  • http://giz404.freecontrib.org/ giz404

    Exact, ils auraient pu ressembler à ça
    http://arizona.typepad.com/photos/uncategorized/brainbug.jpg

    Enjoy, c’est la maison qui vous l’offre.
    (ouais ouais c’est le legendary starship troopers)

  • http://www.kwyxz.org/weblog/ kwyxz

    Par pitié dîtes-moi que ce commentaire est un fake.

    Plize.

  • http://www.kwyxz.org/weblog/ kwyxz

    (je parle bien entendu du 263)

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    C’est ptet Stagueve ?

  • http://www.flickr.com/photos/monsieurzenein/ Monsieurzenein
  • http://colettemonster.com Colette Monster

    Je me risque à dire que j’ai “aimé” ce film ºOº

    Ok bon je suis une fille, mon avis n’est pas très objectif dans la mesure où fille + ciné + histoire d’amour de merde = Trio gagnant :D

    Allez y, tappez moi !

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Meuh nan, je tape pas. La grande majorité des gens ont aimé, que ce soit de manière totale, ou même en voyant les défauts du film donc bon, c’est là où je suis énervé car je n’ai absolument pas été transporté.
    Je me sens comme un Jean Pierre Papin oublié par le bus du Bayern en 96.

  • http://www.chymer.com Chymer

    C’est un très bon produit pour moi c’est l’inverse d’une révolution, c’est l’aboutissement du cinéma spectacle et de ses travers, j’espère que ce film va permettre de nettoyer ce style de cinéma qui à mon avis ne pourra plus beaucoup évoluer.

  • catapulte

    Moi aussi j’ai aimé regarder ce film pour enfants, j’ai bien aimer quand ça pète à la fin avec les robots contre les extraterrestres.

    Nan mais la chose vraiment importante qu’il faut en retirer c’est : pourquoi les critiques on adorées ?
    Pourquoi elles y vont toutes sans retenue ni nuance à coup de “le film qui révolutionne le cinema”
    (cette phrase est même en train de devenir une private joke).
    Pour moi ce film marque le début de la fin du cinéma: Maintenant tout les réalisateurs vont se mettre a faire pareil, ça va les décomplexer.
    Ils vont tous se mettre à placer des gros clichés usés parce qu’ils ont vu que des lors que ça fait du spectacle t’a plus besoin de concepts ni de scénario qui tienne la route.
    La fin je vous dit.

  • http://www.chymer.com Chymer

    Non la private joke c’est :
    Ha tu l’a pas vu en 3D c’est pour ça !

  • http://colettemonster.com Colette Monster

    Non la private joke c’est :
    Ha tu l’as pas vu en VO c’est pour ça !

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    AHHHHHHHHHHH JE DETESTE LES GENS QUI ME SORTENT CA

  • http://colettemonster.com Colette Monster

    ah mais tu l’as vu en 3D et en VO, tu n’as aucune excuse alors !

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Si, car il reste la joke ultime :

    “MAIS TU L’AS PAS VU EN IMAX DISNEYLAND PARIS AUSSI, AUTANT DIRE QUE T’AS RIEN VU”.

  • http://colettemonster.com Colette Monster

    OK t’as gagné.

  • http://www.francbelge.be/ franc belge

    Je l’ai vu en 3D et tout. Et je me suis fait un peu chier. Une excellente attraction foraine, sinon.

  • elgooki

    et la tout est dit…….

  • Le_UB_Masqué
  • Cyber Skwatteur

    Un petit résumé intelligent du film :
    http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Avatar

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    HAHAHA, épique !

  • http://www.citations-proverbes.com Proverbe

    Un film révolutionnaire qui fera certainement date dans l’histoire du cinéma. Tout comme l’odysée de l’espace l’a fait, Avatar révolutionne la science-fiction mais marque également un nouveau départ pour la cinématographie. Sur ce, avatar est un petit bijoux qu’il faut savoir apprécier tel un voyageur qui découvre de nouveau paysage. Je conçois que ceux qui ne savent ( malheureusement ) pas se transporter, puissent trouver le film décevant, le scénario est certes classique. La morale est également un peu trop poussée. Seulement on ne peut qu’oublier ces 2 lacunes devant tant de beauté visuelle. Un moment féérique.

  • http://www.lifewithblondhair.net/ Ellen

    Haha Avatar c’est le nouveau sujet sensible :P Dès qu’on dit qu’on a pas aimé on se fait quasi lynché “Si la presse dit que c’est le nouveau cinéma c’est qu’il y a une raison, ils s’y connaissent mieux que toi quand même”. Je suis étudiante en multimédia/infographie (graphisme 2D, effets spéciaux, 3D, etc.) … rare sont les personnes de ma classe qui ne regrettent pas d’avoir fait autre chose de l’argent de leur place de cinéma =) L’histoire de Pocahontas chez les schtroumpf j’ai vraiment pas accroché.
    Question effets spéciaux je trouvais le film 2012 beaucoup mieux!

  • http://www.lifewithblondhair.net/ Ellen

    Je pense que si les humains auraient gagné ça aurait rendu le film plus réaliste et interessant :P

  • Dom

    Tout ce qui à été dit n’es que des reprise d’articles publiés dans des journaux multiple et diverse.
    Qui d’entre vous peut réellement se permettre de critiquer ce film ?
    Avez vous déjà réalise quelque chose de cette envergure ? Avez vous déjà réalisé un scénario ? Fait de la 3D ou autre ?

    Crachez autant que vous voulez sur ce film, mais dire que c’est une merde finie une daube monumentale c’est juste con …

    Allez réaliser un film dans ce style sans tombé dans des clichés et la permettez vous de parler!

    Ce film n’a pas une recherche au niveau scénario de malade loin de la, mais ça fonctionne. On l’accepte on rentre dans le film, et c’est clair que on le en grande partie a la 3D.
    La 3D vous parait pas crédible ? Sortez votre tête de vos idées préconçue assumé et vous plongé dans un univers fantastique qui en met plein la vue. C’est bien fait, c’est incroyablement bien fait. Les détails sont la le volume est la, tout y est ! Couleurs foireuse ? Pas réaliste ?
    C’est donc bien du fantastique, de la science fiction …

    Et surtout que malgré les critiques pourries, et y en a eu mille ! Vous tous vous avez été voir ce film et moi avec. Tout simplement parce que Cameron gère sont travail ! On en parle, et on en reparle, et qui en profite le plus ?

    Si vous prenez le cinéma pour voir de la réalité sortez en ville et regarder ce qui se passe.
    Ou regarder des vieux film de l’époque de Dziga Vertov ! Et si vous critiquez ce genre de film, laissé tomber la critique de film, vous n’y connaissez rien.

  • elgooki

    @ ellen: “Question effets spéciaux je trouvais le film 2012 beaucoup mieux!” > bha retourne en cours alors…. Les 2 films joue pas dans la meme ligue et en plus faire 2012 ca aurait ete un vrai defi.

    @Dom: La surpuissance du bon gout ultime, t’ as raison si on doit ne pas aime avatar autant ne rien critiquer. Plus serieusement on peut aimer la sf est trouve le scenar rechauffe et faignant. On peut trouver la real et l’ execution magnifique et la DA a chier. Mais grace a ton ouverture tu nous a ouvert les yeux.

  • tehofil

    @ Dom : “Allez réaliser un film dans ce style sans tombé dans des clichés et la permettez vous de parler! ”
    Honnetement, avec le budget de Cameron, je te fais un film 10 fois mieux.
    Non pas que je sois un genie, mais ce mec a pas particulierement de talent… et surtout, pas beaucoup d’idée (la preuve avec Avatar) …

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Haha, certains défenseurs d’Avatars sont des bijoux de lol :D

    “Si t’aimes pas mon blog alors tu commentes pas !”

    xD

  • Dom

    Il y a une différence entre défenseurs d’avatar et aimer le cinéma.
    Et perso c’est loin d’être mon kiffe avatar

  • tehofil

    @Dom : C’est paradoxal. On ne peut pas aimer le cinema ET Avatar…
    Si on aime le cinema, on aime pas Avatar, et vice-versa.
    (PS: oups, trolle-je ? =D )

  • swanoli

    Alors…
    J’ai tout lu et j’ai les yeux qui piquent , mais trop intéressant tout ça.
    Je n’ai pas voulu le voir le film dans un premier temps car ras-le-bol des derniers blockbusters que je suis allée voir et d’où je suis ressortie en ayant regretté mon fric totalement écoeurée.
    Même pas j’ai regardé la bande-annonce (juste chopé une image par-ci par-là qui confirmait mon envie de ne pas en regarder plus, “me f’rait pas piéger cette fois-ci”).
    Et vas-y que pendant on en bouffe à toutes les sauces à la télé, à me faire vomir. Mon copain veut y aller mais niet, vas-y tout seul.
    Puis passe les fêtes, le froid (un peu), tout le tapage médiatique, et l’occas se présentant pour une sortie ciné, je me laisse finalement tentée histoire de ne pas mourir con comme diraient certains.
    J’en suis sortie déçue par le scénar mais en ayant pris quand même plein les yeux, un beau spectacle quoi.
    J’en ai rêvé la nuit qui a suivi et n’avait trop envie de me réveiller pour rester dans ce monde et oublier un peu le nôtre.
    J’y suis retournée avec mes gamins pour le côté féérique du film qui les as d’ailleurs totalement subjugué.
    Voilà, je n’ai pas l’oeil aussi critique (ou pro) mais je suis bien retrouvée dans les tiennes (qui m’ont franchement bien fait marrer) pour le côté objectif, magie mise à part.
    Tout ça pour dire que j’ai passé aussi un bon moment à lire ta critique (et les coms) que d’avoir lu le film.

  • téhal

    Voila j’ai vu le film hier beaucoup m’avait dit du bien de se film et étant fan de S-F je me suis dit que je devais le voir.

    résultat: je suis déçu alors qu’on me disait que ce film était super certes l’images et les décors sont beaux, mais le scénario est vraiment nul ainsi que les animaux (on prend un cheval et lui rajoute une paire de jambe et on le modifie un peu) la 3D je me demandais ou elle était j’ai vu la 3D pendant 5 minutes en tout dans le film, même la pub haribo d’avant la 3D été mieux faite.
    Après y a la caricature du méchant très méchant qui a tout pour gagner et le gentil qui a presque peu de chance de gagner et quand tous semble être perdue la situation se retourne.
    Donc chacun un avis différent je le respecte mais par rapport a se qu’on m’avait dit je suis déçu.
    Pour moi l’élément central d’un film est un bon scénario si les gens trouve le film est bien rien que pour son décors (un peu exagéré je trouve) et de belle image et bin suffit de faire un film babar avc une belle qualité d’image est cella devient un grand film

  • swanoli

    “…que d’avoir vu le film”. Euh oui, mais bon, faut excuser, il était 3h du mat et je n’avais pas les idées très claires.
    Je viens de relire mon commentaire que je ne trouve pas clair non plus.

    Ce que je voulais dire en gros, c’est que, lorsque je vais au ciné, c’est pour y éprouver un minimum d’émotion avec un minimum d’ennui.
    Alors, il est vrai que j’ai ressenti des choses et que c’est cela qui m’a plu (curieusement plus d’émotions la deuxième fois avec les enfants, allez savoir pourquoi) mais j’ai trouvé mon plaisir gaché par ce scénario à 2 balles, avec pour moi une ressemblance beaucoup trop frappante avec les indiens (le langage, les cris lorsque le héros arrive la première fois dans la tribu, la coupe iroquoise et les tresses, les arcs et tout le bastringue). Effectivement, de là à faire le rapprochement entre Pocahontas ou Danse avec les Loups, y a qu’un pas….
    Alors d’accord, il faut bien se rapprocher de quelque chose mais j’ai vraiment eu l’impression d’un coup de flemme de ce côté-là, genre je-me-foule-pas-j’ai-assez-bossé-sur-le-reste. Je me suis dit que vu le temps qu’il avait passé sur le projet, vu l’équipe qui l’entoure, z’auraient pu faire mieux les gars….
    Ou alors Monsieur Cameron a un contentieux avec son pays et l’anéantissement du peuple indien, mais bon…

    Reste que ce film a quand même réussi à me faire rêver, que je voudrais bien m’échapper sur cette planète où je marcherai comme Billie Jean et en volant des heures durant sur un Ikran (je dois dire que c’est vraiment ce qui m’a le plus plu dans ce film) …
    Et, finalement, ce n’est pas ce qu’on lui demande à un film ? s’évader quelques heures jusqu’à ce que l’on reprenne la lumière du jour en pleine face et que la réalité revienne nous frapper aussi vite. ;)

  • http://www.filmgeek.fr Armand LeHess

    J’ai beaucoup aimé Avatar, malgré son scénario niais, malgré des VFX parfois moyens pour une prod. de ce calibre parce que l’univers de Pandora est cohérent parce que les détails apportés au métrage sont ahurissants, parce qu’il y a une magie qui s’opère…

    District 9, c’est joyeusement gore, c’est pas mieux fait (les vfx ont été améliorés sur le bluray), le scénar ne casse pas non plus trois briques. Le meilleur film SF de 2009 est de toute façon Moon.

  • Pingback: Anonyme()

  • Pingback: Lâm, un mec qui tient un blog de fille. » Archive du blog » Immaculée Inception()

  • Pingback: Avatar – James Cameron | Le blog de Monsieur O.()

  • http://leblogapetaire.free.fr petaire

    J’ai jamais lu une critique aussi débile-trollesque-boboïsante-twittosinfluentdemesfesses. Chapeau l’artiste.

  • Mhraya

    Faut pas s’attendre à mieux venant de Lam, le mec qui manque de talent mais pas de piston :)

  • elgooki

    haters have too much times.

  • David

    Tu as fais des excuses publiques pour avoir osé écrire un torchon pareil ?

  • Eska

    Comme quoi, mettre SON avis personnel, sur SON blog, ça peut déclencher une belle shitstorm.

    Lâm, mastertroll o/

  • AkaiKen

    Trois ans après mon dernier message, je l’ai vu, le film. Ben je confirme. Mignon, une histoire gentillette et trèèès cliché, mais pas plus. Les incohérences du monde citées dans l’article (lumières, trucs bleus pétants) sont vraiment flagrantes. Et si c’est joli, ce n’est pas “beau”.
    Je ne me suis pas évadée. Je n’ai rien vu de vraiment original. Tout est ultraprévisible. Et même ça, c’était prévisible…

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Ahh, merci de relancer ce débat, j’en parlais encore hier :)

  • AkaiKen

    Oh ben je ne voulais pas spécialement relancer un débat, juste donner mon avis ^^

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Mais du coup, tu ne t’es pas dit “mince, le voir si tard, ça va enlever de la passion autour du truc” ?

  • AkaiKen

    Non, je me suis dit “faudra bien le voir un jour, ne serait-ce que pour pouvoir en discuter véritablement”. Bon, c’est un peu tard.

  • elgooki

    Too late. Prometheus is the new avatar.

  • Pingback: Lâm, un mec qui tient un blog de fille. » Archive du blog » Being Batman()

  • Lionel

    Pas tout à fait, je trouve. Les décors sont un peu moins ratés, à mon avis.
    Mais sinon, clairement, les deux se tirent la bourre. Pour moi Prometeus encore pire en terme de potentiel gâché. Je ne pensais pas ça possible… Pas encore vu le dernier Batman, mais j’ai peur.

  • marc

    Nan, Batman le seul souci c’est qu’il y a un personnage en trop.

    Il ne sert strictement à rien: ni dans le scénario, ni dans l’ambiance. Du coup ça fait des scènes en trop et ça pollue la narration.

    Je te laisse deviner qui :)

  • http://www.methodeargent.net/ Gagner Argent avec la Bourse

    Dire que je ne connaissait pas ce site, vous voila bookmarker !

  • http://www.dandrcanal.com/christian/daf-booty-in-red.html daf booty in red

    Lâm, un mec qui tient un blog de fille. » Archive du blog » Ava-tard (up-up-up-daté)
    daf booty in red http://www.dandrcanal.com/christian/daf-booty-in-red.html