BLOG

Obama, Sarkozy, Zidane & co : après la Fête

Moi  •   8 années

Le lendemain d’un grand évènement, je suis toujours frappé à la fois par l’excitation et la frustration.

…………………………

L’excitation car, de manière assez évidente, je suis bon public et l’Histoire au sens évènementiel me transporte facilement : Coupe du Monde, retrospective de J.O, élection d’Obama, grande manif’… Je marche à fond à chaque ralenti, chaque témoignage, chaque larme etc.

Ce matin dans le metro, j’avais les yeux rouges et embués juste à la lecture du numéro spécial de Libé. Pas tant pour mes convictions que par le ressenti des gens là-bas et de la puissance du mouvement actuellement en marche vers le Pouvoir. J’ai regardé comme beaucoup des vidéos d’archives hier jusque 4h00 du matin avec délectation. J’avais aussi acheté et longtemps conservé le numéro de l’Equipe célebrant les Bleus de 98, ou le Time du 9/11. Ces objets fonctionnent pour moi comme un bout du Mur de Berlin.

L’histoire d’Obama, nous la connaissons tous et nous commençons à tous la connaître de mieux en mieux. C’est un vrai film, un film à Oscars : profil de l’homme, caractère, glamour, coups bas et rebondissements, innombrables anecdotes et les yeux transis de l’Amérique face à ses légendaires discours…

De la même manière, j’avais dévoré les articles sur Nicolas Sarkozy juste après son élection, au delà de mes vues politiques : son histoire, ses talents oratoires, son mepris des formes et des règles, la droite qu’il a alors réveillée, cela m’interpelait d’autant plus que je détestais et déteste cet homme.

Il n’empêche : les histoires et leurs conclusions sont incroyables, extraordinaires.

…………………………


L’Historique, c’est aussi la Frustration car, dans les grands moments, nous avons tous le vertige.
Nous voudrions déjà dévorer, ingurgiter et digérer toutes les réactions, les images, les vidéos, les moments dans chaque ville. Sans le don d’ubiquité, on se sent vite perdu dans un coin de la salle.

Par corollaire, nous voudrions que la Terre entière entende ce que nous avons à dire, ce que nous ressentons, mais nous voici noyé dans la masse de l’enthousiasme et les cris de millions de personnes dans notre cas… la vue d’ensemble est alors belle, mais à l’échelle individuelle, on se sent un peu impuissant. Si l’on est curieux ET grande gueule, les moments historiques sont ainsi souvent ressentis comme écrasants autant qu’exaltants.

La frustration enfin comme la peur du lendemain. On déteste tous le cafard post colonie de vacances, soirée ou expérience collective. Une fois l’euphorie retombée, on déteste ce que l’on voit, ce que l’on vit, le quotidien qui reprendra ses droits. La descente est souvent très désagréable. Ces deux derniers jours, la plupart de mes discussions sont forcément passées par le cas Obama, empruntes de lyrisme, de reflexion, de rire, d’incrédulité et de “et imagine si…“…

Que l’on aime ou pas cet homme, l’important, c’est qu’il fédère à point donné toutes les conversations. L’unité qui s’en dégage est grisante, on voudrait ne pas la voir se désagréger.

…………………………


Le cas de Barack Obama et de son élection changent cependant un peu la donne.
Car cet homme sera dans quelques semaines le plus puissant du monde (officiellement). Il fera partie de notre quotidien et influera sur nos vies, directement ou indirectement. Le soufflé ne retombera alors pas si vite (à moins qu’il ne mouline ou merdouille gravement).

L’ampleur de cet évènement retombera alors, mais sa Raison même restera, sans oublier la sympathie globale que 80% du globe éprouve pour Obama. Il restera, il survivra au moment historique qu’il a crée, ce qui n’est pas le cas de tous. Je suis toujours triste de voir comment les mecs de France 98 tentent de se reconvertir, tombent finalement vite dans l’oubli etc.

En attendant, le lis Libé, j’ai les yeux rouges, le cerveau en ebullition et un petit sourire. L’important, ce n’est finalement pas que l’Euphorie retombe, mais bien qu’elle laisse place à quelque chose.

Des réactions ?

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Oui je sais, il va y avoir des fautes, halp meh to eraïz’em.

  • http://www.flickr.com/photos/mourtazag/ mourtazag

    Sarkozy a su fusionner son personnage et la fonction qu’il occupe.
    Espérons qu’Obama puisse faire pareil.

    Les fautes ? “L’Historique, c’est aussi la Frustration car, dans les grands moments, nous avons tous le vertige.” Les masjuscules, c’est en début de phrase, en début ! (Bon, ok, je sors, je sors.)

  • http://www.larcenette.fr larcenette

    Ce qui m’a le plus ému, c’est sans doute les larmes du Révérend Jesse Jackson… Je pense que toute la symbolique coule dans ses larmes. Les voir, c’est aussi voir tout un résumé d’une histoire américaine…

    bref :)

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Rha ouais, c’était vraiment énorme.

  • TRC

    Je trouve cela intrigant la manière dont tu as de poser (pauser eut été plus juste?) la notoriété d’Obama.

    Cet arrêt sur image entre en vigueur avec la disponibilité que nous avons à la recevoir.

    Alors ma question est la suivante?

    Est ce que tu as pleuré de joie? ou de liesse?

    Let us know my dear.

  • http://chroniquesduplaisir.typepad.fr/ Thierry Richard

    Je me méfie pour ma part de ces emballements collectifs que l’on nous sert régulièrement en pâture à la Une des journaux. Entendons nous bien, je ne nie aucunement que nous vivions un moment historique et crucial (et j’en suis sincèrement heureux). Mais combien de ces gens en liesse dans le monde entier connaissent réellement Obama, son programme (dont il s’est toujours refusé à présenter les détails concrets) ? Toute hystérie collective est toujours suspecte à mes yeux. Je suis content oui. Mais je n’ai pas envie de descendre dans la rue pour autant.
    Pour moi, le plus dur reste à faire. Ne pas décevoir.

  • http://www.ideeale.fr Lily

    J’ai eu des larmes aux yeux en apprenant son élection.
    J’ai eu des frissons hier en regardant toutes ces images, vidéos.
    J’ai versé une larmichette en voyant ces gens pleurer de joie, de soulagement.
    (Trop émotive ladidon ! ^^ )

    Et j’ai cette impression de rester sur ma faim : il faudra du temps pour que son gouvernement se mette en place, pour que les américains voient arriver ses premières décisions, encore plus de temps pour que nous, nous voyons un changement.

    C’est assez plaisant ces derniers temps de lire tes longs et jolis textes, emplis d’émotions.
    :)

  • Nadege

    Larcenette > c’est cette image qui m’a fait verser ma larmichette ! On peut facilement s’imaginer ce que cette élection doit représenter pour Jesse Jackson, lui qui s’était battu auprès de Martin Luther King !

    L’arrivée d’Obama à la tête des USA est un symbole fort de l’évolution mentalités alors qu’il y a encore 50 ans, il ne faisait pas bon être noir là-bas.
    Avant lui, il y a eu Mandela qui, peu de temps (historiquement parlant) après sa sortie de prison, s’est retrouvé président d’Afrique du sud. (J’avais déjà pleuré lors de sa libération car cet homme me touche énormément.)

    J’aimerais que le monde continue dans ce sens…

    Si on en revient à Obama, il a un sacré boulot à accomplir désormais. Et il a apporté tellement d’espoir aux gens qu’il n’a pas le droit de les décevoir.
    Je crois que c’est ça qui nous manque en France : quelqu’un de neuf, quelqu’un de posé (pas comme le petit nerveux élu il y a 1 an 1/2 !), quelqu’un qui donne envie de le suivre…

    Ce qui me fait peur pour Obama, ce sont les extrémistes de l’Amérique profonde…

  • http://jbriguet.com/ AnA-l

    Moui, alors comparer les vainqueurs “francais de surcroit” de la coupe du monde de foot il y a 10ans, avec le premier dirigeant black d’un pays qui a été divisé par l’apartheid, et qui se trouve etre le plus grand/puissant/beau pays du monde, il y a un raccourci que je n’ai pas suivi.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    TRC
    Non, je n’ai pas vraiment pleuré, mais l’ensemble et l’apothéose m’ont écrasé d’émotion par leur côté insensé et extraordinaire.

    Thierry Richard
    Je comprends bien ta méfiance, c’est pour cela que je parle plus de la gestion à l’échelle individuelle d’un évènement énorme.

    Lily
    On attends tous de savoir comment il va “live up to the hype”

    Nadege
    Il ne fait toujours pas bon être noir aux USA, même si c’est mieux ;)

    AnA-l
    Peut-être parce que je parle de ressenti des gens par rapport aux grands évènements.

  • http://www.shyraz.com insaf

    mon père a pleuré devant ce moment historique, lui qui ne pensait qu’il ne verrait jamais de son vivant un homme de couleur comme président de la plus grande puissance du monde.
    Courrier international “un spécial obama” je vous le conseille vivement.

  • http://spiritsan.canalblog.com/ Spiritsan

    We have a dream!

  • ksajaN

    Président Palmer.

  • http://tokyomegaplex.eu/blog Quentin

    Bon, personnellement, j’en ai un peu ras-le-bol de cette évangélisation… Certes, il fédère de nombreux peuples, de nombreuses ethnies, et ce dans la joie et le bonheur. Et j’ai envie de dire “putain, mais c’est pas trop tôt !” Ça devrait être, et c’est même le rôle de chaque président qui arrive au pouvoir : représenter TOUT son peuple. Un blanc aurait pu le faire, mais on est tellement tous des racistes en Europe/Amerique du Nord/… qu’il aura fallu attendre un vrai gros coup de pied au cul, et un noir au pouvoir.

    Seulement voilà, c’est juste une couleur de peau. Ça en fait pas le Messie, il n’a pas solution à tout problème, il a ses côtés noirs, qui sont très nombreux. Il a l’air moins con que la moyenne, c’est déjà une bonne chose. Et il va en chier, et je lui souhaite de tout cœur qu’il réussisse ; seulement voilà, le challenge est difficile, il risque d’y avoir beaucoup de déceptions, et malheureusement, la communauté noire risque d’en pâtir.

    Enfin voilà, je suis moi aussi très heureux de son élection. Mais qu’on ne dise pas que ça va changer le monde. Ça va certes faire évoluer (un peu) la tolérance raciale, mais régler les crises sociales et économiques mondiales, hum… je me réserve très fortement. C’est un homme noir certes. Mais c’est aussi et avant tout un homme politique. Et américain.

    Soyez heureux, mais ne vous prosternez pas.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Je serais ton prof que je te dirais “Quentin, je pense que tu es hors sujet”

  • http://tokyomegaplex.eu/blog Quentin

    Je donne pour le coup mon avis sur ces élections et ma vision des choses, ce que j’en ai ressenti de par les médias, les discours, les témoignages. Après si ça n’intervient pas directement ou si j’ai mal interprété l’article, au temps pour moi. Tape sur les doigts, maître.

  • http://www.b2bintz.com Bintz

    Disons que de mon point de vue, l’énorme battage qui est fait en France (et dans une grosse partie du monde j’imagine) et les réactions que cela provoquent sont parfois disproportionnées.

    Oui, c’est tout à fait positif de sortir de l’ère Bush.
    Oui, Obama incarne un espoir énorme à bien des égards.
    Oui, il est noir et c’est chouette de voir qu’un pays comme les EU peut élire un dirigeant de couleur.

    Mais même si moi aussi j’ai été particulièrement ému par toutes ces images, je ne peux m’empêcher de penser que c’est trop. Obama n’est pas le messie (il n’est pas Chuck Norris non plus d’ailleurs) et il fera ce qu’il pourra, comme les autres, peut être un peu mieux, peut être un peu moins bien.

    On fera le bilan quand il sera temps de le faire et là on pourra réellement se réjouir.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    “Capitaine, capitaine, le topic dérive dangereusement à babord, que faisons-nous ?”

    “Rien.”

  • http://prank.paradise.free.fr/ Prankster

    Moi ça m’a ému. J’ai pas attendu les résultats mais j’ai allumé le PC exprès direct après m’être levé. Je pouvais attendre d’allumer la radio mais non, c’était mon premier geste, alors que la politique d’habitude je m’en contrefous. J’avais envie de prendre part à cette vague de joie qui a eu lieu pendant que je dormais…

  • http://prank.paradise.free.fr/ Prankster

    Erf appuyer sur le bouton trop tôt

    …De la vampiriser en fait, puisqu’elle ne m’appartient pas puisque je n’y ai pas contribuer. Comme la plupart des vagues de liesse finalement.

    Ce qui m’a achevé en revanche, c’est qu’à mon travail personne ne prenait par à cette liesse, on me répondait “Marre du battage médiatique, en quoi ça nous concerne ?” Mais en tout bon sang ! Alors ma joie est vite retombé, pour plonger le nez dans des projets routiers.

    Nerf.

  • http://jbriguet.com/ AnA-l

    Ha mais je veux dire, j’ai été tres emu aussi, mais, deux choses me genent. La premiere, c’est qu’un pays comme la france, qui gagne une coupe du monde, et qui sort dans les rues, je trouve ca ultra different quand il s’agit de l’election d’obama, qui concerne la premiere puissance mondiale, et techniquement, la moitié de la population. Apres, effectivement, ton explication comble le petit trou que j’avais :p

  • http://www.leszillusdemissbean.com/le-blog/index.php missbean

    En fait, je crois que j’adore te lire parce que tu sais exprimer des ressentis comme celui la… et puis aussi parce que tu oses t’exprimer “pour de vrai”. (putain, ça fait énigmatique mon message mais moi, je me comprends ;))

  • http://eclosion.over-blog.com/ hadda

    pas lu les commentaires
    mais moi je dis bien dit

  • Valou

    De nouveau très bien écrit…

    C’est marrant parce que je ne connais pas du tout le programme d’Obama en profondeur mais je suis impressionnée par son charisme.
    Il transmet une vibration positive et l’espoir.

    Je pense que pour une fois les américains ont posé un choix réfléchi.

    Et puis en tant qu’européen dans le contexte actuel, on ne pouvait pas ne pas se sentir concerner par cette décision.

    Je ne cautionne pas la suprématie américaine mais je leur tire mon chapeau d’avoir eu la force de choisir la différence et le renouveau.

  • http://www.trentenairescolocataires.fr

    Awww my god mais on ne sortira donc jamais de ce “on parle de lui parce qu’il est noir”, c’est pas possible…

    On parle de lui parce qu’il représente l’espoir d’un changement qui va au-delà des frontières américaines, on parle de lui parce qu’il ferme définitivement la porte des années 60 et de la guerre du Vietnam et qu’il inaugure une nouvelle ère, on parle de lui parce que sa famille n’est pas asservie par les lobbies du pétrole, on parle de lui parce qu’il est jeune, on parle de lui parce qu’il est charismatique, etc…

    D’après les sondages à la sortie des urnes, la race n’était pas un facteur déterminant : http://edition.cnn.com/2008/POLITICS/11/04/exit.polls/index.html

    Quand à son programme dont il n’a donné aucune ligne, cher Thierry, je ne suis pas d’accord non plus :-) http://www.barackobama.com/issues/

  • http://fanette.wordpress.com/ fanette

    Tu es lyrique, là. J’aime bien ce texte, très exalté, très vrai. Super. Et j’aime bien ta conclusion : que l’euphorie laisse place à quelque chose.

  • Marie

    Gé : bien d’accord avec toi.
    On sait que ce sont les médias européens qui ont forcé l’accent sur sa couleur de peau, là où lui a soigneusement écarté le sujet pendant sa campagne.
    Evidemment il y a un vote à l’affect de la part de la communauté afro-américaine mais on sait bien aussi, que les résultats des urnes sont ceux de “main street”

    De toutes façons le soufflé étant un soufflé, il va retomber. On va finir par oublier sa couleur de peau, pourvu que le sursaut démocratique lui, perdure…

  • ananda

    Voulais juste te dire que j’aime vraiment énormément ta façon d’écrire!
    Voila, je ne vais pas disserter sur le sujet en lui-même, je passe mon temps à ça en ce moment, mais je pense que quand on trouve un article vraiment bien écrit ça mérite de le noter :)

  • http://oopsy.canalblog.com/ poosy

    Je pense bien comprendre tes émotions. Mais alors que j’étais bien plus jeune j’ai eu l’impression de ressentir de genre de frissons “il se passe un truc et je le vis, j’en suis témoin” lors de la chute du mur de Berlin ou la mort de Ceaucescu. Là (et j’espère que je ne serais pas mal comprise, l’election d’Obama (et le fait qu’il soit issu d’une minorité raciale (et ce terme ne veut rien dire, mais admettons qu’on n’en parlerait moins si il était plus clair.) devrait être un détail, style De Gaulle était grand, Obama était démocrate et noir, (si je dévie et suis hors sujet vraiment désolée. Je voulais pas commenter de peur de pas être comprise mais j’apprendrais à me taire un jour. Et c’est de ta faute t’as qu’à pas si bien écrire !). Quoiqu’il en soit la tâche du bonhomme ne sera pas aisée et il est attendu.

  • http://www.gabyu.com gabyu

    ce fut de tres beaux moments en effet. On s’y attendait tous un peu et pourtant c’est bien arrivé ! et la fete etait tres bonne aussi

  • http://www.thegrazedkid.com Coline

    *se délecte*

  • http://www.trentenairescolocataires.fr

    Ziva Colin, lâche ton com! :)

  • http://www.trentenairescolocataires.fr

    Y’avait un E à Colin(e)

  • http://www.trentenairescolocataires.fr Lilo

    (com posté par Lilo pour le compte de Gé) (qui a des problèmes à son téléphone)

  • http://www.trentenairescolocataires.fr Lilo

    (et qu’a la flemme de se lever du canapé où elle est vautrée)

  • http://www.flickr.com/photos/angespawn/ Angespawn

    Je pense surtout que c’était surtout un vote pour le camp démocrate et sortir de l’ère Bush qui en conclusion, pour pas mal d’américains, est responsable des guerres et des situations instables au Pakistan et en Irak, de la crise économique, de la non gestion lors de la flambée du pétrole auparavant, etc… Après pour la jeune génération, je pense qu’Obama représente le symbole d’espoir, de la tolérance, de la réussite à l’américaine. Pour beaucoup, Mc Cain était un autre Bush car il était à 90% en accord avec ce dernier d’après les statistiques.

    Bon ben je suivrai la suite en France la prochaine fois.

    Encore trop dégoutté que cela n’a pas bougé dans mon coin lors de l’annonce de son élection…

  • jojoe

    j’aime beaucoup la manière dont tu décris ca, c’est tellement vrai, et ca me donne envie de revivre cette euphorie au delà de l’évènement

    je vais allez sautiller dans les rues de lyon, moi

  • http://www.thegrazedkid.com Coline

    Vous n’êtes qu’une seule et même personne en fait, je le sais moi…!!
    Pour le com’ à lâcher, je joue les lâches pressées. ^^

  • http://mrkaplan.over-blog.com Kaplan

    Moi je suis vraiment heureux de cette élection, parce que sa portée symbolique flatte mon cœur de midinette, mais aussi parce que d’un point de vue strictement politique c’est ce qu’il pouvait arriver de mieux à l’Amérique après huit ans de Bush.

    Le fait qu’Obama soit noir, c’est très important, c’est magnifique compte tenu de l’Histoire de ce pays marqué par l’esclavage et la ségrégation, mais ce n’est qu’une partie de l’équation, et c’est pour ça que je suis vraiment enthousiaste. Obama est un homme jeune, avec une carrière politique assez fulgurante pour ne pas avoir encore terni ses idéaux et ses convictions, il a une approche singulière de la politique économique et sociale qu’il veut mettre en place (reste à voir s’il va pouvoir l’appliquer, Clinton s’y est cassé les dents avant lui) et de la politique internationale qu’il veut mener (on peut espérer qu’il sera un peu plus “multilatéraliste” que son funeste prédécesseur). Mieux encore, son discours, son attitude, son parcours, tout tend à prouver que c’est un RASSEMBLEUR, un homme qui veut unir les gens et non les dresser les uns contre les autres. Et un leader, c’est ça, pour moi.

    Alors voilà, Obama est élu, bravo, c’est une grande nouvelle pour la démocratie. Mais ce n’est pas le Messie, loin s’en faut. Reste à voir s’il sera à la hauteur de sa légende (déjà en marche), et s’il pourra soigner, un peu, les blessures de ce monde.

  • http://angele.okbash.com AngeLe

    Cet article me rappelle cette fabuleuse soirée que nous avons passé hier soir.

    (…)

  • supertimai

    on a raison de pleurer, de se réjouir, d’être un peu heureux.
    je crois que ce qu’a réussi obama aux états unis c’est de ramener des IDEES et des IDEAUX au centre du débat politique. il est noir, mais surtout il mise sur l’intelligence des gens.
    si on résume :
    > élire un noir
    > miser sur l’intelligence des gens
    > les aider à être optimistes, acteurs de leur propre destin et de celui de leur nation
    > dire fuck au cynisme et à la morose (p… mais certains jeunes là réveillez vous; ça vous sert à quoi de dire “hey, vous m’aurez pas, j’ai bien compris que c’était pas super man”)

    mais moi je signe tout de suite. canon!
    franchement, en en lisant certains, je me dis que la france est loin loin loin.
    on va se sortir les doigts et on va bouger.
    VIVE OBAMA!!!

  • http://record-don-gratuit.com/ record dons

    “L’important, ce n’est finalement pas que l’Euphorie retombe, mais bien qu’elle laisse place à quelque chose.” (voire qu’elle laisse place à autre chose)
    ^^ absolument d’accord !
    Mais les grandes bousculades ne se feront pas sans heurts, c’est toujours comme ça quand on bouscule les choses en place ou les idées reçues…
    A suivre…

    ;-)

  • Inco

    l’un des feuilletons les plus passionnants de l’humanité c’est celui du combat contre l’oppression qu’ont subie les peuples noirs pendant des siècles (des débuts de l’esclavage au racisme latent qui subsistera encore longtemps en passant par la guerre de sécession, Malcom X ou le gangsta rap).

    la semaine dernière c’était la fin de la saison 738: énorme cliffhanger.

    et après ? bien sûr on espère qu’il soit bon (parce qu’ il est pas seulement noir, il a l’air compétent) mais quoi qu’il arrive à partir de 2009, et même si le nouveau héros mourrait demain, le fait que lui ait été choisi comme l’homme le plus puissant du monde, suffit à le faire passer à la postérité et à constater que notre monde avance parfois dans la bonne direction. C’est indébattable (néologisme, ok, mais il va tellement bien là) et encore moins comparable à un joueur de foot.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Rhaaa arrêtez de vous tromper de débat, je ne compare pas des hommes, je compare notre ressenti !

    YAAAAAAAAAAAAAAAAAA