BLOG

Dans la douleur

Chaos Théories  •   10 années

Enfin, j’ai commencé les cours de boxe anglaise, dans un chouette club a 40m de chez moi (merci Marion).
Loin des mythes qui s’y rattachent, on y travaille dans le calme et la technique. Je suis très humble, avec mes mauvaises habitudes héritées du Tae Kwon Do et du Viet Vo Dao.
En tout cas, ce sport est d’une beauté confondante, tout en partageant les règles implicites des sports de combat et des arts martiaux : rigueur, rugosité, densité physique et mentale.

boxe lille

Evidemment, mon corps entier crie douleur ces derneirs jours : Courbatures, premiers coups encaissés, poignets non faits, corps qui n’avait pas fait de sport depuis trop longtemps… Autant vous le dire honnêtement, j’adore ça.

Euh, mais il est ou, le plaisir ?

Dans le rapport à la douleur. Ca me travaille depuis toujours.
Je me suis toujours dit que nous vivions dans une société qui rejette la douleur au plus loin. Et l’évite donc, par tous les moyens. La douleur de nos jours, c’est un défaite, une regression, une insulte au modernisme.
Cela m’a toujours un peu choqué, j’ai toujours pensé que la douleur était une composante essentielle de notre existence, tout comme la violence. Il n’y a aucun jugement qualitatif ici, juste un ressenti.
Mon médecin de mere pete toujours les plombs en voyant que je peux me trainer une petite entorse sans soins pendant des mois, ou subir une douleur récurrente dans le plexus sans tenter de comprendre pourquoi. Je vis avec, quoi.

Et ne vous meprenez pas : Je ne fais pas l’apologie du masochisme ou du Fight Club, 10 ans apres le Fight Club, je pense juste qu’il faut autant détester la Douleur que l’accepter.
Il n’y a aucun acte politique ici, juste l’entretien d’un rapport, d’un mal nécessaire au sens propre du terme : je sais que je vais terminer sur les rotules et surtout prendre des coups – c’est que ça frappe beaucoup ici.
Je n’ai pas envie de fuir la douleur. Je n’ai pas envie de l’aimer non plus. C’est pour moi une différence majeure. Accepter sans aimer.

Alors je vais consciencieusement a mes cours tous les lundis, mercredis et samedis, je laisse au vestiaire mon quotidien optimisé et sécurisé, j’enfile les bandes et gants et je tente d’ouvrir plus grand les yeux lorsque le coup arrive, plutôt que de les fermer tres fort.

L’Adrénaline, brute de décoffrage et de plaisir.

Club Kajyn

Des réactions ?

  • http://briziztarik.free.fr Tarik

    T’aime ça hein la violence coquin :>

  • LeUBmasqué

    Si tes muscles te font mal, c’est qu’ils se développent. Donc si ça fait mal, c’est que ça fait du bien ! :)

    La douleur est ton amie et tu vas devenir de plus en plus résistant, endurant et puissant.

    GL HF.

  • Patricecassard@mac.com

    JCVD sors de ce corps !

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Hajime No Ippo, stout !

  • http://www.ragingfish.fr/xuoan/ Xu

    En gros t’as envie de te faire refaire une partie du corps c’est ça ? Laquelle ? ;)

  • http://astigotrip.com Astigo

    si ca peut te rassurer, j’ai le meme sentiment. D’ailleurs, c’est marrant, je voulais aussi faire un billet a se sujet. Un soir en rentrant du taf a 01h00 du mat’, j’etais epuise, lessive, fatigue et pourtant j’etais bien. Super bien meme. Car j’avais mal partout et je me sentais super bien. C’est tres contradictoire, c’est vrai. Mais avoir mal ca prouve qu’on existe, je trouve. Ca ajoute un peu de piment dans la vie.Bon comme tu le dis, avec moderation hein, faut pas deconner :P Moi aussi ca fais un bail que je ne fais plus de sport, mais bon, vu mon taf, ca compense un peu :)

  • http://timothep.net/blog Timothep

    La douleur a effectivement qqch de fascinant.

    Cependant je tique sur le “Mon médecin de mere pete toujours les plombs en voyant que je peux me trainer une petite entorse sans soins pendant des mois”. Voila une douleur qui ne devrait pas être. Demande a Ippo :) se faire mal sur un ring oui mais en dorlotant son corps après.

    Se faire mal est revigorant, mais se faire mal sur le long terme est tout simplement crétin ;)

  • http://blog.loicg.net Chibani

    “ça m’fais du bien quand tu m’fais mal” – Louis Rego (la journée du fasciste) ^^

  • Mamzelle-Lilou

    La boxe a toujours été l’opéra du pauvre et des voyous.

    Jordi Bonells
    Extrait de La Deuxième Disparition de Majorana

  • http://www.vinzalice.com Vinz

    Une bonne petite réflexion sur l’approche de notre chère société aseptisée vis à vis de la douleur : rejetée, mise au ban … On doit en effet se sentir bien, être en forme, ne pas avoir mal, même après avoir fait beaucoup de sport ou s’être jeté dans les escaliers (je préfère la première solution).

    Il n’y a peut être qu’une forme de douleur qui n’est pas acceptable, celle liée à la maladie … Cancer, SIDA et consorts ne sont pas acceptables, ne parlons même pas de les aimer.

  • http://bah.mousur.org Jonathan

    Il fallait un remplaçant à Rocky, nous l’avons peut être trouvé.
    Bien sûr il va falloir que tu grossisse un poil, ou deux.

  • alice p

    Comme Vinz je pensais aussi a la douleur du aux maladies qui st difficilement acceptables parce qu’en plus elle te diminue… ms je pensais surtout a cette putain de creve qui me suit depuis 7 jrs! Je suis trop egoiste! ;o/

  • Jigeiko

    Moi je crois que toute personne devrait avoir dans sa vie un “stage de la douleur”. Pour apprendre à vivre justement. Moi j’ai connu la douleur de la maladie, c’est pas comme des coups, mais ça fait quand même très mal, de l’intérieur, c’est encore pire. Je suis très fier de cette expérience, parce qu’on devient un guerrier, on a un autre rapport à la vie, à tous les niveaux, il en faut beaucoup pour nous mettre à genoux après. Je pense que ce sera une très bonne expérience pour toi Lâm, qui t’endurcira autant physiquement que psychologiquement. Quand on a eu mal, on sais ce que c’est et ça rend plus humain aussi. C’est pour ça que dans notre société tout le monde s’en fout de la souffrance des autres, parce que peu de gens savent ce que c’est.
    La boxe, c’est bien dans le sens ou la douleur, c’est toi qui la veux, tu as toujours le choix, pas comme la maladie.
    La sensation de se sentir bien après avoir souffert, c’est de l’adrénaline, mais c’est aussi le plaisir de se sentir vraiment vivre.

    “Il est doux de pleurer, il est doux de sourire
    Au souvenir des maux qu’on pourrait oublier. [Alfred de Musset]”

  • http://blog.pockyworld.com pocky

    Je suis tout à fait d’accord avec toi.

    Je trouve qu’il n’y a rien de mieux sur la terre que le moment ou tu es complètement lessivé physiquement et que tu ressens chaque parties de ton corps ^^

  • http://chloe.blog.20minutes.fr Chloé

    Lundis, mercredis et samedis??? Mais tu trouves où le temps de faire tout ça??

  • http://www.binaries.fr beorn

    lam bienvenue au club, ici c’est le kung fu :)

  • http://www.ragingfish.fr/xuoan/ Xu

    Autant d’être après 1h de footing – je coure 4 fois plus qu’il y a 3 mois, yeah, tx nike+ – j’apprécie d’être lessivé, apaisé, puis courbaturé…

    Autant l’éventualité de me prendre des coups me dérange.

    C’est ptète ma nature d’hypochondriaque qui resurgit, mais je me fais déjà tout seul assez de bobos, coups de pompe & co pour pas rechercher à me prendre un gros direct dans la tronche… Vous connaissez un neurologue qui recommande la boxe hein ? ;)

    Bon, ça n’empêche pas que la boxe est mon sport favori… sur Wii ^_^

  • http://chroniquesduplaisir.typepad.fr/ Chroniques du Plaisir

    Cet homme est fou !
    Mais c’est pour ça qu’on l’aime… ;-)

  • http://www.larcenette.fr larcenette

    De base, je pense qu’il faut avoir vécu des moments de douleurs physiques pour justement savoir apprécier quand elle n’est pas là et qu’on a justement tendance à oublier que parfois ton corps peut te faire mal.

    Mais, lors d’un effort physique et parfois douloureux arrive l’endorphine. Qui faut ma drogue pendant 2 ans lors de mon période de jais de la course à pied, j’en chie,j’aime pas courir, mais l’endorphine, j’aime alors j’y vais.

    Bref, ça me donne envie de reprendre le sport tout ça… :-/

  • http://www.ragingfish.fr/xuoan/ Xu

    Sophie > viens faire qq tours de piste au jardin des plantes ce week end ;)

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Jonathan : ou 3 ?

    Chloe : cé-li-ba-tai-reuh -_-v

  • http://blog.loicg.net Chibani

    Tu préviendra quand tu te mettra à la soupe d’oreilles ^^
    merki …

  • http://www.mamsand.com Sand.

    Moi, malgré des années de jazz moderne, de la muscu mais surtout de la plongée, je suis toujours aussi douillette et cacahuète!

  • http://www.mamsand.com Sand.

    Qui, qui, qui est fou ?

  • uhu

    Ca s’appel l’endorphine …

  • http://www.vintus.fr ALex

    Huhuhu, ca me rappelle un billet que j’ai lu chez un certain Aurelien il y a quelques semaines… Lui aussi apparement souffrait mais aimait ça. Je lui ai répondu qu’on appelait ça l’endorphine…

  • uhu

    Non mais en fait c’est pas que de l’endorphine, je fais du karate depuis des annees et je suis tjs surpris par le plaisir un peu maso de resortir avec des bleus.
    Y zont raison dans le fight club c’est qd on souffre qu’on se sent vivant.

  • http://twitter.com/sharkysharky sharky

    Ouch, euh, c’est assez strange de passer de “ça fait du bien de sentir qu’on a mal parce qu’on s’est dépensé, qu’on a dépassé ses limites, etc…” (ce à quoi j’adhère effectivement, c’est vrai que ça fait du “bien” d’avoir “mal” dans ces moments-là) à “la souffrance c’est bien, ça montre qu’on est vivants”. Pas sûr qu’un malade en phase terminale d’un cancer ou d’une saloperie du même genre soit du même avis.

  • http://www.spiritsan.canalblog.com/ Spiritsan

    Mon esthéticienne pense que je suis une femme battue à chaque gros bleus quelle découvre sur mon p’tit corps… j’ai beau lui dire que j’suis pas une femme battue mais une femme qui frappe, elle y croit pas. Bon je vous laisse je vais en cours!
    Bon courage, Lâm, et bienvenue là où ça fait mal!

  • http://www.bagatelles.fr/blog/ Mathilde

    et vous échangez des savonnettes roses ?

  • http://blog.loicg.net Chibani

    Eeeeeeeeeeeye ooooof the Lenser ! ^^

  • http://www.bagatelles.fr/blog/ Mathilde

    Pour revenir quand même à ce que tu dis sur la douleur.

    Les petites douleurs du quotidien, subies ou infligées, chacun fait avec. Sachant qu’on a tous un seuil de tolérance face elles qui est différent.

    Mais il y a des douleurs (du corps) qui sont tellement vives, qu’elles te vident de ta substance au point de ne pas te laisser de répit, de ne pas te laisser le courage de rassembler tes forces pour lutter contre, ou de faire avec. Et dans ces cas là, tu passes un cap : c’est aussi l’âme qui a mal.

    Une fois ce seuil franchi, il est important qu’aujourd’hui on sache “prendre en charge la douleur”. Et la soigner si nécessaire.

  • http://www.monsieurlam.com Lâm

    Je ne cours pas tant après la douleur et la fatigue post sport.

    Je veux juste faire face sur le moment, c’est différent je pense.

  • http://www.mamsand.com Sand.

    Mathilde, c’est cool ce que tu dis là! Quelqu’un pourrait-il me renseigner comment on peut apprendre à faire son thème, le créer soi-même en dessinant pour un blog?Et sur quel serveur? La boxe , au fait Lâm c’est même pendant les vacances?jamais de répit?jamais fatigué de douleur? mais comment fais tu Grand!Tu viens à toulon de temps en temps et tu en fais aussi de la boxe à toulon?

  • http://www.madmoizelle.com Fab @ madmoiZelle.com

    J’suis sûr que c’est pour ça que Sarko y fait son jogging.

  • http://www.spiritsan.canalblog.com/ Spiritsan

    OOOH, bien vu ça!

  • Sev

    J’adhère à ta vision des choses… Je fais du demi fond. Progression sans douleur… je crois que cela n’existe pas. Aller au bout de soi meme, toujours plus loin, ca va souvent de paire avec la douleur. D’ou la satisfaction qu’on en tire :)

  • Ophelie / o0OFF

    wooch, du Lâm en morceaux. o_o

    Ce peut-être bien, un travail de plus, de la concentration, de la force, de la stabilité, … mais attention à toi quand même. :]

  • Stéfanata

    Tiens moa aussi jsuis o kajyn :) … mais en boxe thai ;)

  • Pingback: Lâm, un mec qui tient un blog de fille. » Archive du blog » Sur mon 31.()

  • Pingback: Lâm, un mec qui tient un blog de fille. » Archive du blog » Le Saint-Sueur()

  • Pingback: Lâm, un mec qui tient un blog de fille. » Archive du blog » La boxe : cette peur dont j’ai besoin()